.

Alpha Condé tacle Bantama Sow: "Je ne lis pas un discours écrit dans des bureaux…"

Facebook icon Twitter icon
Politique
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Le président guinéen, Alpha Condé a titillé ce mercredi 12 septembre 18 son ministre de la Culture, Sanoussy Bntama Sow, en marge de la remise du document de la Nouvelle politique Culturelle de la Guinée. Le Chef de l’Etat qui aime souvent les discours improvisé dans les grands rassemblements a rappelé à Ministre Sow, qu’il n’a pas besoin de discours écrit dans des bureaux pour s’adresser et percer l’attention de son auditoire. 

Pour Alpha Condé, un discours n'a de valeur que s’il permet de communier avec ceux qui vous écoutent. ‘’ Les ministres souvent écrivent des discours pour les faire lire, mais moi je suis un intellectuel (…), un discours écrit dans un bureau n’a rien à voir avec la réaction populaire, la réaction des gens qui se trouvent dans la salle. Voilà monsieur le ministre (…), il faut s'adresser aux gens, qu'ils comprennent, en voyant leurs réactions quand ils écoutent, ils voient les intuitions, comment ils réagissent, c'est à cela qu'il faut répondre, pas à un discours écrit dans des bureaux pour magnifier je ne sais quoi’’, s’est insurgé le président Alpha Condé. 

Nous sommes fiers de nos Gnamakalas…

Le chef de l’Etat guinéen a indiqué que la politique culturelle doit permettre aux guinéens d'aujourd'hui de communier avec leurs ancêtres. Alpha Condé a averti qu’aucune culture n’est à mépriser. 

‘’ Nous devons communier avec les artistes qui sont là, qu’ils sachent que nous sommes à leurs côtés, que nous sommes fiers de nos joueurs de Kora, de nos joueurs de Tamtam, de nos Gnamakala (chansonniers peulhs, ndlr), nous sommes fiers de nos hommes-Oiseau (…), et ça ce n'est pas dans les bureaux qu'on écrit, c'est en communiant avec le peuple qu'on le ressent. Je souhaite que le ministère soit à l'écoute de ces différentes populations, que toutes ces cultures soient valorisées. Aucune culture n'est à mépriser et surtout les cultures de certains peuples minoritaires aujourd'hui, je veux parler des Bagas’’,  a déclaré le chef de l’exécutif guinéen. 

Pour le président guinéen, le rôle dévolu au ministère de la culture, est de valoriser toutes ces cultures, parce  que c'est l'ensemble de ces cultures qui forment la culture guinéenne. Aux dires du président, le peuple de Guinée doit être fier de sa culture et comprendre que ce sont les différences qui doivent enrichir les populations et non de les opposer.

‘’ Même si une culture ne concerne que 10 personnes de la population, il faut la valoriser. Je suis certain qu'au niveau de la culture nous pouvons dépasser la première République, parce que nous sommes venus après et nous devons profiter de leur héritage pour aller plus loin. Pas parce que nous sommes meilleurs. Mais à condition que nous donnions de la valeur à cet héritage’’ a souhaité le chef de l’Etat.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Jeudi 13 septembre 2018 à 18:29