.

La Cour Constitutionnelle dans la tourmente : Kéléfa Sall sur une chaise "éjectable" ?

Facebook icon Twitter icon
Crise à la Cour Constitutionnelle
Kéléfa Sall, Président de la Cour Constitutionnelle
Kéléfa Sall, Président de la Cour Constitutionnelle

CONAKRY-Rien ne va plus à la Cour Constitutionnelle, la plus haute instance juridictionnelle du pays ! L’institution dirigée par Kéléfa Sall est de nouveau dans la tourmente. Elle est minée par des déchirements internes entre ses membres, avec en toile de fond des velléités de destitution du Président de l’institution.

Kéléfa Sall est dans le collimateur de ses collègues. Selon nos informations, huit conseillers (sur les neuf) auraient déposé une motion de défiance visant à destituer le Président de la Cour. Certaines langues fourchues vont jusqu’à dire qu’ils auraient saisi l’Assemblée Nationale. Sauf que pour l’heure, l’institution parlementaire du pays ne confirme cette information. Un proche du Président Kory Kondiano que nous avons interrogé a indiqué ne peut pas être informé d’une telle procédure, tout en promettant de se renseigner.

Toutefois, il faut dire que la crise est latente au sein de la Cour Constitutionnelle. Et elle ne date pas d’aujourd’hui. En mars dernier, Kaléfa Sall qui a un mandat de neuf ans a été menacé de destitution par ses pairs. Tout est parti de sa décision de renouveler les 1/3 des membres de l’institution.

Que lui reproche-t-on ? Pour le moment peu d’informations filtrent. Le Secrétaire Général de l’institution, Cheick Fanta Mady Condé que nous avons interrogé n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet expliquant qu’il n’a pas vu la motion et que personne ne lui en a parlé.

Par contre, Kéléfa Salla le président de la Cour Constitutionnelle que nous avons interrogé a précisé qu’il a une copie de la motion, tout en s’abstenant de faire des commentaires.

Affaire à suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mardi 11 septembre 2018 à 21:08