.

Aboubacar Soumah : « Si le Gouvernement estime qu’il n’a rien à nous donner… »

Facebook icon Twitter icon
Syndicats
Aboubacar Soumah, Secrétaire Général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée
Aboubacar Soumah, Secrétaire Général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée

CONAKRY- La récente sortie du Premier Ministre Kassory Fofana va t-elle faire clacher les négociations en cours entre le Gouvernement et les syndicats du secteur de l’éducation ? Aboubacar Soumah, le Secrétaire Général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée a réagi ce vendredi 7 septembre 2018 suite aux propos tenus par le Chef du Gouvernement guinéen qui soutient qu’un salaire de base de 8 millions n’est pas envisageable. 

Pour Aboubacar Soumah, le Premier Ministre Kassory Fofana n’a fait qu’une déclaration politique, puisque selon lui, ils sont encore en négociation avec le Gouvernement autour de leurs différents points de revendications, notamment autour de la fixation du salaire de base à 8 millions de francs guinéens.

« Pour moi, ça ce n’est qu’une déclaration politique. Comme nous, nous avons en face de nous des négociateurs qui représentent le Gouvernement, c’est la réponse qu’on va nous donner là-bas qui va déterminer notre position, structure à prendre. Donc pour le moment moi je n’ai rien à dire par rapport à cette déclaration-là puisque nous sommes en train de négocier. C’est lorsque cela se concrétise par l’action que le Gouvernement aura à mener devant nous, c’est en ce moment-là que nous allons nous retirer aussi pour se retourner à la base en vue de prendre maintenant des dispositions qu’il faut », a expliqué monsieur Soumah avant d’ajouter que « Les négociations c’est donnant-donnant.

« Si la partie gouvernementale estime qu’elle n’a rien à nous donner, on se retournera à la base pour décider quelque chose », promet-il.

Affaire à suivre…

 

Oumar Bady Diallo          

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 07 septembre 2018 à 15:47