.

Guinée : Moustapha Naité met fin à la chienlit et au calvaire des voyageurs à Linsan…

Facebook icon Twitter icon
Linsan
Le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naité à Linsan
Le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naité à Linsan

LINSAN- C’est sans doute un grand ouf de soulagement pour les milliers d’usagers de route nationale N1 Kindia-Mamou. L’incivisme, la chienlit qui s’était instauré à Linsan après la fin des travaux de la reconstruction du pont qui s’est effondré le 20 juin dernier, prend fin peu à peu. A présent, la circulation a repris alors que chauffeurs et passagers ont vécu un calvaire sans précédent sur ce pont qui sépare la Moyenne et Basse Guinée, à cause en partie d’un manque d’organisation d’incivisme de certains usagers. Le ministre des travaux publics qui effectue une visite de terrain depuis le  dimanche 12 août a pu constater la souffrance des citoyens qui sont bloqués. Moustapha  Naité a été à la manœuvre afin de trouver une solution pour rétablir la circulation.

Après toute une journée passée au niveau du pont de Linsan en tentant de mettre de l’ordre dans circulation sur la route, Moustapha Naité fait son constat saisissant.

« Comme vous le savez le pont de Linsan était tombé le 20 juin et depuis nous sommes atteler à mettre un pont provisoire pour ne pas couper la circulation et couper la Guinée en deux. Tout le trafic se fait à travers cette route nationale donc il fallait prendre des décisions. Le travail a été fait pour pouvoir soulager la population et c’est un stock des véhicules qui sont au niveau du pont de Linsan de part et d’autre. Il y a environ 15 à 20 km de part et d’autre de la rive du fleuve du Konkouré, nous sommes en train de mettre de l’ordre et de la discipline parce que ce que nous constatons réellement c’est une indiscipline extraordinaire des camionneurs qui ne veulent pas respecter le poids l’essieu. Mais nous nous efforçons à mettre la pression pour que chacun d’eux le poids l’essieu ou tout de même puisse passer dans les normes requises au niveau de la CEDEAO », a expliqué le ministre Naité alors qu’il était sur les lieux.

Selon le ministre des travaux publics ce nouveau pont n’est pas 100% opérationnel. C’est pourquoi il a limité le nombre des tonnes qu’un gros porteur doit avoir pour passer sur le pont.

« Le pont que nous avons mis en circulation, la cure du bêton devrait arriver au 22 de ce mois, aujourd’hui on est environ à 80% de résistance donc on peut laisser passer certains véhicules environ 40 à 50 tonnes. Mais comme vous le savez il n’est pas du tout facile de faire restaurer la discipline avec même l’appui de forces de sécurités et de défense. Mais nous sommes confiant que d’ici 48h les choses vont rentrer dans l’ordre et tout le monde pourra circuler aisément », a-t-il ajouté.

Moustapha Naité a annoncé que les ponts bascules sont désormais fonctionnels au niveau de ce pont.

« Déjà nous avons essayé de contrôler le poids des gros porteurs qui passent aujourd’hui et nous sommes en train de faire des inspections visuelles pour voir que le poids l’essieu n’est pas du tout dépassé. Nous avons installé des ponts bascules qui sont en train d’être mis en service pas très facile en ce moment mais nous pensons que d’ici le 22 tous les camions qui ont des tonnes variées jusqu’à 80 tonnes pourront passer. Mais pour l’instant nous recommandons vivement les camionneurs de pouvoir respecter ce tonnage afin que nous rentrions dans la résistance totale fait à cet effet », a-t-il lancé.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com         

 

Créé le Mardi 14 août 2018 à 10:30

TAGS