.

Deal UFR-RPG : Ousmane Gaoual Diallo parle…(interview)

Facebook icon Twitter icon
Interview
Ousmane Gaoual Diallo, conseiller politique de Cellou Dalein Diallo
Ousmane Gaoual Diallo, conseiller politique de Cellou Dalein Diallo

CONAKRY-Comment le parti de Cellou Dalein Diallo a-t-il accueilli l’accord signé entre l’UFR et le RPG pour la gestion des exécutifs communaux ? L’Union des forces démocratiques de Guinée a-t-elle perdu d’avance le contrôle des mairies de Matoto, Matam et Boké ? Ousmane Gaoual Diallo, le conseiller politique de Cellou Dalein Diallo tranche dans cet entretien qu’il nous a accordé. Exclusif !!!

AFRICAGUINEE.COM : Avec l’accord qui vient d’être signé entre le RPG et l’UFR peut-on dire que votre parti l’UFDG a perdu d’avance les mairies de Matam et Matoto à Conakry ?

OUSMANE GAOUAL DIALLO : Non pas du tout ! Ce qui est fait vient clarifier la position de l’UFR qui jusqu’à présent était assis entre deux chaises. Mais il montre aujourd’hui qu’il est définitivement de la mouvance. Parce qu’il a participé à ce gouvernement, maintenant il est l’allié du RPG dans la transparence. Cela montre au moins que l’UFR ne peut plus revendiquer le droit d’être de l’opposition guinéenne. Pour nous cette signature d’alliance vient clarifier le débat politique à ce niveau. Tant mieux comme ça.

Pour le reste, les compétitions restent ouvertes. Dans beaucoup d’endroits, même quand le RPG croit pouvoir remporter avec les voix de l’UFR, je pense qu’il faut s’attendre à des surprises importantes. C’est quelque chose de considérable pour nous.

L’UFDG ne risque-t-elle pas de perdre  aussi Boké et Kamsar qui sont des communes très stratégiques avec toutes les retombées de l’exploitation minière lorsqu’on sait que désormais le RPG va soutenir l’UFR et vice-versa pour avoir la tête des deux mairies ?

En vrai on verra ce qui va se passer sur le terrain. Jusqu’à présent, c’est le RPG arc en ciel qui a dirigé toutes les communes du pays.  Maintenant nous allons être là pour observer et surveiller à ce que les deniers publics ne fassent pas l’objet de spoliation comme cela a été le cas jusqu’à présent. On ne pourra plus assister à la prévarication financière dans notre pays. Il faudra que d’un côté que l’opposition veille sur cela.

Maintenant on verra bien ce qui va se passer. Mais qu’il s’agisse de Boké ou de Kamsar, cette alliance arithmétique ne va pas résoudre le problème du leadership de la commune. Nous comptons sur nos voix et les voix de nos alliés également pour disputer ce qui leur paraît aujourd’hui comme quelque chose de déjà acquis.

Ne craignez-vous pas que le RPG ne joue pas franc jeu dans l’accord qu’il a signé avec l’UFDG notamment pour les communes de Dubreka et Kindia ?

Cela aura des conséquences ! Au niveau des quartiers et districts, on ne peut plus revenir. C’est clair. Maintenant, nous avons un accord sur Kindia et Dubreka, s’il ne joue pas franc jeu, la réplique sera immédiate. C’est aussi simple que ça. Ils nous tiennent à Kindia, on les tient à Dubreka. Ou il respecte ou on casse. C’est tout. On ne craint absolument rien. Le rapport de force est en notre faveur.  

 Ne pensez-vous pas que cette alliance entre un Libéral et un socialiste soit de contre-nature ?

Ce marchandage entre un parti de l’international libéral et un parti de l’international socialiste est de contre nature. Cela montre le peu de conviction que les leaders ont lorsqu’ils affichent leur appartenance. Alors que cela ne correspond à rien à leur croyance. Et cela est quelque chose d’absolument décevant.

Entretien réalisé par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Lundi 13 août 2018 à 20:15