.

Baidy Aribot le pion d'Alpha Condé pour manipuler l'UFR

Facebook icon Twitter icon
Libre opinion
Baydi Aribot, Alpha Condé et Sidya Touré au Palais Sékoutouréa
Baydi Aribot, Alpha Condé et Sidya Touré au Palais Sékoutouréa

Le RPG a su manipuler L'UFR lors des présidentielles de 2015 dans le seul but d'affaiblir L’UFDG pour un soi disant collaboration qui n'eut jamais lieu en réalité. Ce qui fût tout de même un succès puisque le retrait de L’UFR de la contestation des résultats affaiblira L’UFDG.

C’était l'objectif recherché par Alpha Condé lors de sa rencontre au palais Sekoutoureya avec Mr Sydia Toure et Baidy Aribot après la proclamation des résultats par la CENI.

À l'époque, en dépit de la massive fraude organisée par le parti au pouvoir impactant même le score national habituel de L'UFR, L'UFDG se retrouva donc isolée sur la scène politique dans la contestation des résultats proclamés par la CENI  déclarant Alpha Condé vainqueur des élections preésidentielles de 2015.

Le pion principal d'Alpha Condé  dans ses manœuvres de manipulation de L’UFR reste et demeure Mr Baidy Aribot actuel Vice gouverneur de la Banque Centrale.

Alpha récidive encore en se servant du même Baidy pour manipuler une seconde fois L'UFR.

Le signe évident  de cette manipulation se traduit par cette visite dite de “surprise” de Mr Alpha Condé dans les locaux de  Sydia Toure à l'immeuble golf. Quand on sait que la RTG était aux aguets et dans les parages pour faire passer le message souhaité par Alpha Condé.

Je m'adresse ici à tous les militants et jeunes cadres de L'UFR qui comprennent réellement les enjeux en cours. L'alliance de votre parti avec le RPG depuis 2ans n'a servi à rien.

Votre alliance n'a servi  ni le pays, ni la promotion des jeunes du parti dans le cadre du partage du pouvoir entre alliés politiques.

Aucune idée ou proposition faite par votre parti via son président Sydia pour l'amélioration de la gouvernance économique du pays n’a été prise en compte à ce jour par le président Alpha Condé.

Ce dernier s'est juste arrangé à meubler un bureau, allouer des véhicules et accorder une protection rapprochée  au président Sydia.

C'est avec amertume et regret d'ailleurs que ce dernier  expliquera au peuple de Guinée lors de ses récentes sorties sur Espace FM  la non prise en compte de ses propositions sur l'amélioration de la desserte énergétique et le développement des cultures de rente telles que l'anacarde, le coton, le café et le Cacao.

Votre parti a œuvré pour l'apaisement en diluant l’effet de la contestation légitime  des résultats par L’UFDG au regard de la fraude massive organisée  lors de ces présidentielles de 2015 dont L'UFR a aussi été bel et bien victime.

Votre parti a tendu une main fraternelle au RPG pour le développement de la Guinée  contre l'avis même d'une bonne partie de sa jeunesse.

Après tout ce qui précède, qu'est ce que L'UFR attend d'une seconde collaboration avec Alpha Condé si ce n'est de lui conforter une majorité absolue lors des prochaines législatives garantissant ainsi à ce dernier une voix royale pour modifier la constitution sans avoir à passer par le référendum s'il serait tenté par l'idée d'un 3eme mandat.

C'est votre droit de ne pas vouloir collaborer avec L’UFDG, personne ne vous le reproche.
Cependant vous devriez veiller à ne pas être le pont qui permettra au président Alpha Condé d'assouvir sa boulimie du pouvoir.

Alpha Condé lorgne les fiefs de L'UFR dans le seul but de trouver le manque à gagner qui lui permettra d'avoir la majorité absolue lors des législatives prochaines.

Une fois la majorité absolue acquise grâce à votre semblant d'alliance, Alpha Condé vous mettra encore de côté comme il l'avait fait en 2015 après avoir été installé dans ses fonctions de président de la république.

Le RPG et ALPHA CONDÉ ont perdu la confiance de nos compatriotes de la Haute Guinée et de la Guinée Forestière qui en majorité croyaient en l'opposant historique. Ce qui n'est  plus le cas aujourd'hui.

Cependant en dépit de la déception de nos braves  compatriotes de ces deux régions qui en majorité votaient pour le RPG, L'UFDG n'a actuellement aucun moyen de contrôler la transparence des élections dans ces deux régions. C'est pourquoi notre parti (L’UFDG) devra en collaboration avec les autres partis de l'opposition républicaine, du PEDN et de L'UFR, s'atteler à trouver une solution à cette problématique en dépit du fait que des efforts soient en cours pour l'amélioration du fichier électoral.

Le fichier électoral assaini en lui seul n'est pas une garantie pour une élection transparente en GUINÉE.

Sans des mesures fortes pouvant éliminer l'influence de l'administration publique dans ces deux régions, le contrôle effectif de toute la chaîne du processus électoral allant de la distribution des cartes électorales au vote proprement dit et à la sécurisation des voix effectivement obtenues, il n y a aucun moyen de contrôler la transparence des élections prochaines dans ces deux régions.

En tout état de cause, L'UFR ne devrait pas être le socle sur lequel Alpha Conde devrait s'appuyer pour se refaire  une nouvelle virginité politique perdue dans le goulag ou les méandres de la mal gouvernance économique et politique dans laquelle notre pays se retrouve embourbé depuis 2010.

Un pillage systématique de nos ressources minières suivi d'un détournement sans précédent du peu de ressources financières dont le pays dispose est en cours à travers des marchés de gré à gré et des sociétés écrans appartenant aux poids lourds du régime.

À quoi sert une nouvelle collaboration entre L'UFR et le RPG à quelques mois des élections législatives?

Est ce que cela veut dire que la première collaboration avait été rompue unilatéralement par Alpha Condé sans l'avis de L'UFR?

On peut tout reprocher à L'UFR mais il faut lui reconnaître son courage et sa constance à défendre ce semblant d'alliance qui en réalité n'a jamais existé.

En effet, L'UFR n'a officiellement jamais informé d'une rupture d'alliance avec le RPG  pour parler d’une réactualisation de cette alliance.

Il est temps que L'UFR tire les leçons de ses erreurs consécutives à sa mauvaise lecture des enjeux politiques de notre pays.

L’UFR a pour doctrine principale Le respect des valeurs cardinales de la république telle qu’énumérées dans l'article 154 de notre  constitution.

Elle doit donc en tout temps et en tout lieu s'accorder à défendre ses valeurs.

Aux responsables des instances dirigeantes de L'UFR, au président Sydia, je vous exhorte à  refuser d'être le “parti mouchoir” qui essuit les larmes du RPG chaque fois qu'il se retrouve en difficulté.

Mon conseil au président Sydia c'est de garder ses bons rapports avec Mr Baidy Aribot qui du reste est connu pour sa disponibilité et son côté  social légendaire. 

Cependant, il doit lui opposer une fermeté et un refus categorique quand il s'agit des questions stratégiques de positionnement de L'UFR sur l'échiquier politique.

Où etait Baidy Aribot quand le RPG à falsifié les résultats des élections communales dans la commune de Matam?

Qu'est ce que Baidy a fait pour rehausser le score de L’UFR dans la commune de Kaloum traditionnellement reconnue bastion de L'UFR?

Un parti allié qui n'a pas honte à  se déclarer vainqueur par la fraude dans tes fiefs traditionnels n'est pas un bon allié.

Par ailleurs je salue tous les braves militants et militantes de L'UFR.

Ensemble faisons en sorte pour que le président Alpha Condé se retire en 2020 et en douceur de la scène politique Guinéenne.

Alpha Mamadou Diallo (AMD).

Cadre militant de L’UFDG résidant au Sénégal.

Créé le Lundi 13 août 2018 à 19:32