.

Guinée : face à la ‘’grogne’’ de ses partisans, que va faire Alpha Condé ?

Facebook icon Twitter icon
Accord sur le contentieux électoral
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-En signant l’accord politique avec Cellou Dalein Diallo permettant de mettre fin au contentieux électoral, Alpha Condé ne s’attendait certes pas à une réaction aussi virulente de la part de ses partisans à la base. Kindia (en basse Guinée), Guéasso (Lola), Bignamou (Yomou) en Guinée forestière, bientôt Mafara (Dalaba) en moyenne Guinée, les militants du RPG arc-en-ciel sont en colère! Ils reprouvent de la plus forte des manières le consensus trouvé sur le différend électoral.  

Depuis la signature de l’accord entre la mouvance et l’opposition sur le contentieux électoral, rien ne va à Guéasso. La population de cette sous-préfecture située à la frontière guinéo-ivoirienne dans la préfecture de Lola, est dans la rue pour manifester son mécontentement, a appris africaguinée.com.

Lire aussi: Contentieux électoral : que prévoit le nouvel accord signé entre la mouvance et l'opposition? 

Depuis déjà deux jours, les activités sont paralysées. Sur les raisons de la manifestation, l’actuel président de la délégation spéciale de Guéasso, issue des rangs du RPG, a  expliqué qu’après les élections communales, c’est le RPG qui avait plus de voix. Mais les gens sont étonnés qu’après ce contentieux, qu’on déclare le BL de Faya Milimono comme gagnant dans cette contrée.

‘’Ce sont les membres du RPG qui ne sont pas d’accord concernant l’accord qui a été signé. Depuis longtemps, Guéasso ne vote pas pour un autre parti. Après les élections, le décompte a été fait. Le RPG a gagné 2815 voix soit 13 sièges. Le Bloc Libéral a gagné 1789 soit 8 sièges et l’UFDG 400 et quelques sur les 23. Et si maintenant on dit que c’est le Bloc Libéral qui a gagné, c’est ce qui suscite ce mouvement’’, nous a confié CAMARA Ibrahima, président de la délégation spéciale de Guéasso.

Selon lui, depuis le jeudi, les activités sont paralysés du côté de Guéasso. « La manifestation c’est contre notre volonté mais c’est difficile de maitriser les gens. C’est vrai qu’il n’ya pas eu de dégâts mais hier ils sont allés mettre fin au marché et se sont mis dans la rue pour manifester leur mécontentement. Aujourd’hui aussi ils sont sortie venir à la sous-préfecture dans le même cadre donc toutes les activités sont paralysées actuellement. Ils disent qu’ils accordent 24h aux autorités pour voir la suite de leur revendication dans le cas contraire ils ne sont pas prêts à négocier ni à accepter ce résultat », a-t-il ajouté.

Mamady TRAORE, sous-préfet de Guéasso que nous avons interrogé, a déclaré que les accords ont soulevés les problèmes au niveau des partis politiques à Guéasso. « Hier le préfet était là ils ont barricadé la route au préfet. Mais étant persévérant, il a reçu à les calmer et les recevoir à l’école centre 2. Il les a écoutés. Ce matin aussi ils ont procédé à une marche. Je les sensibilisé. A leur retour il ya eu un jeune du bloc libéral qui a cogné un d’entre eux sur sa tête. C’est là que les militants ont réagi. Il a pris la fuite pour aller se refugier quelque part. Ils ont voulu le poursuivre là-bas mais grâce à la sécurité ils ont pu les en empêcher. Mais ils ont brûlé sur leur passage le cabaret d’un jeune’’, confie le sous-préfet.

Un calme précaire règne dans cette localité alors qu’à Bignamou dans la préfecture de Yomou, là également des remous ont éclaté. Les militants du parti d’Alpha Condé ont exprimé leur total désaccord sur le consensus qui vient d’être obtenu. A Mafara, dans la préfecture de Dalaba en moyenne Guinée, nous apprenons que les militants du parti au pouvoir ne seraient pas prêts à accepter l’accord. Des mouvements de protestation ne sont pas exclus dans cette autre commue rurale qui revient à l’opposition.

A suivre…

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Pour Africaguinee.com

Tél :  (0024) 628 80 17 43

 

Créé le Samedi 11 août 2018 à 13:20