.

Contentieux électoral : que prévoit le nouvel accord signé entre la mouvance et l’opposition ?

Facebook icon Twitter icon
Crise post électorale en Guinée

CONAKRY- La fumée blanche vient de sortir au siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée. Après plusieurs heures de discussions, les deux mouvances politiques du pays sont parvenues à un accord qui met fin à la crise née des élections locales.

Nous vous livrons in extenso le contenu de cet accord : 

 

Les deux parties conviennent de concéder à l'opposition ; 

1- la désignation des présidents des conseils des quartiers et des districts dans les 26 quartiers et districts réclamés par l'opposition et dont la liste est annexée au présent document. 

2- la désignation des maires des communes rurales de wondékénéma, Bignamou, Diansso, Kindoye, Mafara et Bissikirima et du maire de la commune urbaine de Kindia. 

De concéder à la mouvance la désignation du maire de la commune urbaine de Dubréka en faveur de la mouvance présidentielle.

3-les exécutifs des 4 autres communes urbaines à savoir Matoto, Matam, Ratoma et Dixinn seront élus conformément aux dispositions légales. 

-      L'assistance financière aux victimes :

La délégation gouvernementale a informé l'opposition de l'existence dans la loi des finances 2018 des crédits destinés à cette assistance. Les deux parties ont convenu de diligenter la mise en œuvre de cette assistance. 

-      La libération des prisonniers :

La délégation gouvernementale a pris acte des préoccupations exprimées par l'opposition par rapport à la libération de ses militants et responsables arrêtés lors de la crise postélectorale et à promis de rechercher une issue diligente à cette situation. 

A rappeler qu’après la signature de l’accord, l’opposition a annoncé la suspension de sa manifestation qui était prévue ce jeudi 9 août 2018 sur l’autoroute Fidel Castro de Conakry.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 09 août 2018 à 0:25

Facebook icon
Twitter icon
Google icon