.

Transport urbain : la route « le prince » oubliée par le Gouvernement ?

Facebook icon Twitter icon
Transport

CONAKRY- Pourquoi les nouveaux bus qui ont été mis en circulation la semaine dernière ne desservent pas la route le Prince ? Le Co-Directeur de la société de gestion de ces bus offerts à la Guinée par la Turquie, a donné les raisons de l’absence de ces moyens de transport sur l’axe Hamdallaye-Sonfonia.  

« Nous sommes dans une logique de desservir toute la ville mais, dans un premier temps nous comptons desservir que l’autoroute Fidel Castro d’abord qui va être la ligne pilote et la ligne expérimentale. Le point de départ est Dapompa et le point d’arrivée est au Port. Aussi, nous sommes dans la logique d’essayer les Bus parce qu’ils ont fait deux ans d’immobilisation. Donc nous avons choisi dans notre stratégie l’utilisation de l’autoroute. Sur l’autoroute nous comptons essayer tous les Bus par vague de 20 par jour », a expliqué Amara Diawara.

A en croire M. Diawara, les usagers de deux autres lignes à savoir la route le prince et la corniche nord, Sonfonia-Hamdallaye, doivent encore se patienter jusqu’à la fin des travaux qu’ils ont entamés sur ces voies et la fin de la période d’expérimentation qui durera 2 mois. 

« Concernant les autres lignes, nous sommes dans la logique de faire les préalables, c’est-à-dire, l’identification des arrêts, la réhabilitation des abribus comme ça été fait entre le Port et Dapompa. Après ces études et la période expérimentale qui est de deux mois, nous comptons lancer les Bus sur les autres lignes (sur la route le prince et sur la corniche nord ndlr), a précisé M. Camara.

Au-delà de ce retard qui a été accusé avant la mise en circulation de ces Bus et le choix d’une seule ligne dans toute la ville de Conakry au détriment des autres axes de la capitale, un autre sérieux problème se pose. Plusieurs Bus qui ont été mis dans la circulation sont tombés en panne. Mais les responsables tentent de minimiser les pannes, ils accusent plutôt le temps que ces engins ont passé en stationnement.

« Même les véhicules sorties d’usine s’ils font deux ans d’immobilisation, on doit s’attendre à quelques pannes. Mais selon les techniciens, c’est des pannes mineures. A chaque fois qu’il y a une panne, nos techniciens interviennent sur le terrain, en même temps nous envoyons des Bus pour le transbordement des passagers. Donc nous faisons de sorte que les usagers ne peinent pas dans les Bus quand ils sont en panne », a rassuré Amara Diawara. .

 

Oumar Bady Diallo                    

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 06 août 2018 à 20:30

Facebook icon
Twitter icon
Google icon