Koweit : des guinéennes maltraitées et exploitées sexuellement…

Trafic d'Etres humains
Image d'illustration
Image d'illustration

KOWEIT- Une vingtaine de guinéennes sont séquestrées au Koweït depuis plus de quatre mois. Victimes de trafic humain, ces femmes ont quitté Conakry dans l’espoir de trouver une meilleure vie au Koweït. Une fois à destination, ces femmes subissent toute sorte d’exploitation, notamment le travail de sexe. Leurs nouveaux maîtres leur retirent tous leurs documents de voyage.

Selon quelques témoignages, d’autres femmes africaines sont également tombées dans le piège de ces agences fantômes qui prétendent donner de l’emploi une fois au Koweït. Souvent maltraitées, elles sont logées dans des maisons sans aucune possibilité de sortir.

L’une de ces femmes qui a contacté notre rédaction a dénoncé le manque de coopération des autorités de l’ambassade guinéenne au Koweit.

« Les autres ambassades, dès qu’elles sont informées de la présence d’une de leurs compatriotes ici, toutes les dispositions sont prises pour faciliter son retour. Ce n’est pas le cas pour nous les guinéennes », dénonce cette femme qui a requis l’anonymat.

Pour regagner leur pays, les patrons de ces femmes exigent le paiement de leurs billets et le remboursement de tout l’argent qu’ils ont investi pour assurer leur voyage.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 17 août 2017 à 14:15