BEPC : par manque de niveau, des surveillants renvoyés, d'autres interpellés pour...

Education

MAMOU-Incroyable mais vrai ! Des enseignants retenus pour la surveillance au Brevet d'études du premier cycle (BEPC) ont été remerciés pour avoir été incapables de lire les sujets d’examen, tandis que d’autres ont été interpelés et mis en garde à vue pour des délits mineurs dans des centres à Conakry.

Le brevet de fin d’étude du premier cycle a  été entaché d'irrégularités ce vendredi 30 juin 2016 dans plusieurs centres d’examen à Conakry et dans quelques villes de l'intérieur.

Plusieurs surveillants on été renvoyés des centres pour tentative de fraude liée à la substitution, détention de téléphones portables, ou pour incapacité en lecture.

Quatre (4) surveillants ont été renvoyés au centre de Gbéssia port 1 pour des cas de substitution. Ces 4 surveillants sont déjà arrêtés et placés en détention à la gendarmerie de Yimbaya.

A Coyah ce sont 8 surveillants dont 3 femmes qui ont été congédiés du centre Hariratou Barry de Sanoyah  pour détention de téléphones.

Cette année, ni les candidats ni les surveillants ne sont autorisés à se munir de téléphone dans les centres d'examen.

Trois (3) autres surveillants ont été remerciés  pour leur incapacité à lire les sujets  à Mamou dans  un centre accueillant le profil franco-arabe.

Après deux jours d'examens, les candidats affronteront les sujets de Chimies et de et d'Education civique pour cette troisième journée.

 

Thieno Sadou Diallo

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Samedi 01 juillet 2017 à 10:55