Examens nationaux en Guinée : l'aveu "surprenant" du ministre K²…

Education

MAMOU-Le ministre de l’enseignement pré-universitaire vient de faire un aveu plutôt inattendu ! Ibrahima Kalil Konaté qui justifie le bien-fondé des réformes qu’il a engagé pour qualifier le système éducatif guinéen vient d’avouer que les enseignants en complicité avec les parents d’élèves traitaient les sujets pour les candidats aux différents examens.

« Je suis venu pour vous regarder les yeux dans les yeux entre enseignants et enseignants. C’est un enseignant que je m’adresse à vous et non en tant que ministre (...) Dans un passé récent nous enseignants, les parents d’élèves, on contribuait énormément à trahir nos enfants. On composait pour eux. On partait dans les centres pour recopier les sujets et les traiter pour eux. Ces enfants sont partis à l’université avec des moyennes de 5, 6 et 7. Ils sont partis embrasser un system qu’on appelle LMD. Les enfants le disent, les professeurs ne donnent pas les cours. C’est des brochures qu’on vend ou on leur dit d’aller consulter l’internet. Ces enfants-là vont sortir ils n’auront pas de travail. Tout simplement parce qu’ils n’ont pas de niveau. C’est ce que vous souhaitez pour notre école ? Alors le moment est venu pour qu’on sache comment on évalue nos enfants. Je vais vous donner la formule pour que vous sachiez comment nos enfants partent à l’université. Aujourd’hui nos universitaires qui sortent de nos universités disent qu’ils ont des licences. Mais quelle licence ! »  s’est exclamé le ministre de passage à Mamou.

Ibrahima Kalil Konaté a promis de meubler les lycées de la préfecture qui sont en souffrance. « Ce que le président de la délégation spéciale a dit a été entendu et même noté. Le nouveau lycée doit être meublé pour qu’il soit opérationnel. Le lycée emblématique de  Doukouré doit être rénové à la dimension de la ville de Mamou. Je prends bonne note et je prends acte », a-t-il promis, indiquant si la Guinée a un taux faible de représentation dans les institutions internationales, c’est parce que  le system d’enseignement est défaillant. Chose qu’il a promis de corriger.

Habib Samaké

Correspondant régional

Africaguinéee.com à Mamou

Tel : (00224) 623 093 998

           

 

                 

Créé le Samedi 24 juin 2017 à 19:50