Grève en Guinée : nouvel échec des négociations !

Education

CONAKRY-la montagne a encore accouché d’une souris ! Les négociations qui se sont poursuivies ce vendredi 17 février 2017 entre le gouvernement et les syndicats grévistes se sont soldées par un nouvel échec, a constaté sur place Africaguinee.com.

Alors que les élèves et étudiants menacent de manifester le lundi 20 février dans le pays, pour dénoncer la fermeture des écoles, le syndicat et le gouvernement se sont séparés encore ce soir sans trouver de terrain d’entente, malgré plus de 5heures de pourparlers au ministère de la fonction publique.

« Nous leur avons fait des propositions, mais ils n’ont pas encore réagi. Nous attendons. Puisque rien n’est obtenu encore », a confié en exclusivité à africaguinee.com Aboubacar Soumah secrétaire général adjoint du SLECG (syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée).

Le syndicat du secteur de l’éducation exige du gouvernement  le maintien de la valeur monétaire du point d’indice à 10030,  la revalorisation du statut particulier de l’éducation dans son article 100, l’ancienneté. « Sur ces trois points nous sommes fermes, nous sommes exigeants là-dessus », ajoute le syndicaliste.

 « Ils nous ont soumis un protocole à mi-parcours que nous avons examinés avec nos bases. Nous sommes venus leur faire le compte-rendu mais jusqu’à présent nous sommes en train d’éplucher les points de désaccords… Si on a des acquis, peut-être que d’ici dimanche nous allons suspendre la grève mais en recueillant l’avis de la base », explique M. Soumah.

La partie gouvernementale à ces négociations n’a pas voulu faire de commentaires sinon que les débats se passent très bien et que probablement demain samedi, un terrain d’entente serait trouvé.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Vendredi 17 Février 2017 à 20:54