Diaspora : vague d’arrestations de guinéens en Algérie…

diaspora guinéenne
Des immigrés en Algérie
Des immigrés en Algérie

ALGER- Une centaine de guinéens vivent depuis quelques jours des moments très difficiles en Algérie. Un vaste programme de rapatriement de ressortissants de pays subsahariens a été lancé par les autorités algériennes, a appris Africaguinee.com.

Les immigrés noirs subsahariens qui vivent dans la capitale algérienne passent une période difficile depuis une semaine déjà. Ils sont des milliers a être arrêtés et reconduits vers une zone proche des frontières nigérienne et malienne. Des guinéens basés à Alger expliquent que cette chasse à l’homme fait une suite à une manifestation des immigrés contre les agressions dont ils sont victimes dans un quartier de la capitale appelé Dely brahim. Une source proche de l’ambassade de Guinée dit qu’aucune représentation diplomatique n’a été informée des raisons de ces arrestations massives.

Mohamed Traoré, un guinéen vivant à Alger témoigne : « Tout à commencé le samedi 26 novembre dans un quartier appelé dely Brahim où se trouve plus de 600 migrants de toutes nationalités dans un quartier dangereux pour les migrants où ils sont toujours victimes d'agression de la part des algériens avec des armes blanches sans aucune réaction de la police et de la gendarmerie. Le samedi 26 novembre 2016, les migrants aussi ont décide de mettre fin à cela mais la manifestation n’a pas marché comme ils le croyaient. Ils voulaient juste faire peur à leurs agresseurs.  Quelque temps après tout le quartier s’est révolté contre les migrants à travers des  jets des pierres. D’autres ouest africains qui circulaient tranquillement sur d’autres axes du quartier qui ne savaient pas même de quoi il s’agit se sont retrouvés dans cette embuscade, certains ont été juste bastonnés d’autres ont enregistrés des blessures légères.
ils ont appelé la police et la gendarmerie pour venir à leur secours aux environs de 9 heures, ces derniers ne sont venus qu’aux environs de midi. On s’est posé la question pourquoi ils n’interviennent pas. Ils ont d’ailleurs ouvert une vague d’arrestation brutale contre les migrants dans toute la capitale, on les conduits vers la frontière dans une ville appelée UGUZAME », témoigne Mohamed Traoré.

Mohamed Traoré dit avoir au moins une dizaine d’amis guinéens dans le lot des personnes arrêtées.

« J’ai au moins 16 amis guinéens qui sont dans le lot des personnes arrêtées, mais il  y a également d’autres que je ne connais pas. Nous pouvons estimer à une centaine les guinéens. Certains m’ont demandé de les aider a récupérer leur argent avec les patrons pour lesquels ils travaillaient, mais les patrons ont dit qu’ils ne donnent qu’aux ayant droit, donc impossible pour l’instant » a confié ce guinéen basé a Alger qui n’est pas sorti de son domicile avec son enfant et sa femme depuis hier de peur subir le même sort.

 

Docteur Tafsir Baldé , président des ressortissants guinéens en Algérie confirme les difficultés de ses compatriotes: «  c’est vrai il y a une arrestation massive des subsahariens depuis le jeudi de la semaine dernière surtout à Alger, mais cela n’a rien a voir avec  le problème de Delybrahim. Il y a 10 bus en convoi pour acheminer les noirs vers Tamarasset et environs depuis jeudi à minuit et d’autres auraient bougé à la même heure hier. Aucune info liée à ces arrestations n’a été donnée et aucun diplomate n’a été informé officiellement » précise t-il sans donner plus de détails sur le nombre de guinéens concernés.

L’ambassadeur de la Guinée en Algérie que notre rédaction a également contacté, dit n’avoir pas assez d’informations sur la situation de ses compatriotes.

A noter qu'entre 5 et 6 mille guinéens en situation irrégulière vivent en Algérie.

 

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel. (00224) 657 41 09 69

 

Créé le Dimanche 04 décembre 2016 à 14:01