Rapatrié de la Belgique, Abdoul Aziz Diallo raconte…

Diaspora guinéenne

CONAKRY-Il espérait mener sa en Belgique avec sa bien-aimée qu’il a laissée malgré lui à Bruxelles. Abdoul Aziz Diallo qui vivait sur le territoire belge depuis six ans fait partie du lot de guinéens expulsés ce mercredi 28 septembre 2016.

Arrivé à Conakry, à bord d’un cargo militaire (Air Force21) le jeune, partagé encore, entre « surprise » et déception », ne désarme pas.

La voix clame M. Diallo qui s’est confié à un journaliste de notre rédaction, raconte qu’ils étaient menottés jusqu’à la montée de l’avion.

« On est arrivé dans des conditions merveilleuses avec leur cargo militaire. On était menotté jusqu’à l’embarquement. Mais dès qu’on était à bord, on a décollé, on nous a libéré. Nous les huit qui sommes venus, personne n’a subi du mal », témoigne-t-il, s’insurgeant du fait qu’ils ont été rapatriés à bord d’un charter.

Si c’est les autres pays, avance-t-il, leur ambassade ne donne même pas de laisser-passer à plus forte raison d’accepter l’atterrissage de l’avion.  

Abdoul Aziz Diallo ne s’attendait pas du tout à être rapatrié maintenant et de cette façon de la Belgique où il vivait depuis six ans. Aujourd’hui, il est partagé entre surprise et déception.

 « C’est une surprise pour moi, je ne m’attendais pas du tout à être expulsé. J’ai tout fait pour être libéré. Mon avocat même m’avait dit que je méritais d’être libéré, mais ils ont forcé la situation. C’est une déception pour moi », estime t-il.

Malgré le rejet de ses quatre demandes d’asile, M. Diallo ne désarme pas. Il compte bien répartir en Belgique. Et pour ce faire, il a une arme de taille. La femme avec laquelle, il a un projet de mariage.

« Je compte bien répartir parce que j’ai un projet de mariage avec une femme blanche. On avait entamé les démarches pour les papiers, tout était légalisé au niveau de l’ambassade. La femme est prête pour venir me chercher ici pour qu’on reparte ensemble », lâche-t-il.

Seule motif de satisfaction pour M. Diallo, c’est d’avoir retrouvé les siens. « Je suis très heureux de retrouver ma famille, surtout ma maman, ma sœur mes meilleurs amis », s’est réjouit Abdoul Aziz Diallo.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : +224 655 311 112

Créé le Jeudi 29 septembre 2016 à 11:53