Diaspora : Le récit émouvant d’un sans-papier guinéen détenu dans un centre fermé en Belgique…

Diaspora guinéenne

CONAKRY-En attendant son jugement prévu le vendredi 30 septembre 2016, au Palais de Justice de Bruxelles, S.M est détenu dans un centre fermé. Ce sans-papier guinéen vit en Belgique depuis cinq ans. Ses trois demandes d’asile ont toutes été rejetées. Alors qu’un rapatriement massif de sans-papiers guinéens est prévu ce mercredi 28 septembre vers Conakry, l’inquiétude grandit chez Monsieur S.M.  

Interrogé par Africaguinee.com, ce ressortissant guinéen explique avoir été arrêté le 19 septembre dernier  à 5 heures du matin, par un commando de policiers venu à bord d’un hélicoptère. Ce jour-là, il était avec une dizaine d’autres personnes.

« Je suis détenu dans un centre fermé. On m’a arrêté le lundi 19 septembre dernier, à 5 heures du matin. Un hélicoptère qui est venu avec environ 200 policiers pour s’introduire chez nous et nous arrêter. On était au nombre de 13. Le commando est rentré par les fenêtres », raconte S.M, s’interrogeant sur les motifs de cette expédition policière. 

« Je me suis demandé s’ils étaient venus pour nous arrêter ou pour nous tuer. Parce que voir débarquer comme ça chez soi, un commando, à cette heure, n’est pas habituel. Je ne sais pas s’ils soupçonnaient qu’il y ait des terroristes à l’intérieur de notre occupation, ou bien si c’est pour nous intimider », nous a-t-il confié, révélant que ses demandes d’asile n’ont pas prospérées auprès des autorités Belges.

« Je suis arrivé en Belgique depuis 2011. J’ai fait trois demandes d’asile, mais tout a été clôturé par des refus, suivi d’un ordre de quitter le territoire Belge et une interdiction de rentrer en Belgique pendant trois ans ou deux ans », raconte S.M, avant de décrire des conditions de détention pénibles.  

« Si on sort de nos chambres à 7h, relate S.M, on rentre à 22 h. On est surveillé à tout moment. Nous dormons 20 personnes dans une chambre », s’est-il plaint.

En 2014, la Guinée était le deuxième pays demandeurs d’asile en Belgique derrière l’Afghanistan. Ce mardi une manifestation est prévue devant l’ambassade de Guinée pour dénoncer l’expulsion massive des guinéens vers Conakry.

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : +224 655 31 11 12

Créé le Mardi 27 septembre 2016 à 11:45