Fodé Oussou Fofana : « Nous sommes inquiets aujourd’hui… »

Opposition

CONAKRY- L’inquiétude grandit du côté de l’opposition. Plus de deux semaines après la rencontre entre Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo certains acteurs politiques s’interrogent sur la volonté du Chef de l’Etat à respecter les engagements qu’il avait pris le 1er septembre dernier.

« Aujourd’hui nous sommes très inquiets. Plus de deux semaines après cette rencontre qui a été applaudie par tous les guinéens, on attend encore l’ouverture du dialogue. Pendant ce temps la CENI (Commission électorale nationale indépendante, Ndlr) déroule tranquillement son chronogramme sans nous associer », a déclaré ce Dimanche 18 septembre 2016 le Dr Fodé Oussou Fofana, l’un des vice-présidents de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

Le 1er septembre dernier, le Président Alpha Condé et son principal opposant Cellou Dalein Diallo s’étaient longuement entretenus au palais Sékoutoureya. Cette rencontre avait pour objectif principal de décrisper la situation politique du pays. Au delà des engagements pris par Alpha Condé devant le leader de l’UFDG, le Chef de l’exécutif guinéen avait également « surpris » plus d’un en se rendant au domicile privé de Cellou Dalein Diallo pour présenter à ce dernier ses condoléances.

Malgré ces actes, l’opposition manifeste toujours son pessimisme. Elle réclame l’ouverture sans délai d’un dialogue politique qui sera axé sur les préparatifs des prochaines élections locales.

Après Cellou Dalein Diallo, le Président Alpha Condé a reçu cette semaine le porte-parole de l’opposition républicaine, Aboubacar Sylla. D’autres acteurs politiques de l’opposition et même de la majorité présidentielle sont également attendus au palais Sékoutoureya.

« Nous sommes inquiets aujourd’hui. Le Président Alpha Condé peut recevoir à Sékoutoureya tout acteur politique qu’il souhaite rencontrer. Mais nous ne voulons pas qu’il conditionne l’ouverture du dialogue par les différents entretiens qu’il compte avoir avec un certain nombre d’acteurs politiques », précise le Président du Groupe parlementaire des libéraux démocrates.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 18 septembre 2016 à 20:54