Guinée : Comment Ebola a freiné le Projet Simandou…

Economie guinéenne

CONAKRY-Au-delà de son bilan ahurissant de morts, l’épidémie d’Ebola a véritablement bouleversé l’économie guinéenne. C’est le cas du Projet Simandou, qui a subi un frein à cause de la frilosité de certains acteurs à venir en Guinée depuis le début de l’Epidémie d’Ebola. Aujourd’hui, le gouvernement guinéen envisage une réévaluation du projet avec ses partenaires, pour répartir sur de nouvelles bases « solides », a appris Africaguinee.com.

Le mégaprojet de Simandou dont le coût d’investissement est estimé à 20 milliards de dollars Us,  a subi un sérieux coup avec l’épidémie d’Ebola. Plusieurs consortiums qui devaient venir en Guinée pour la poursuite des travaux du projet sont devenus frileux depuis le déclenchement de l’épidémie d’Ebola. Ce qui du coup, a freiné l’évolution des travaux. Les autorités guinéennes, envisagent très prochainement une rencontre avec ses partenaires pour réévaluer l’avancement du projet. 

‘’Il est prévu que nous ayons une rencontre avec l’ensemble de nos partenaires pour réévaluer la situation du projet. Compte tenu de l’impact d’Ebola et du retard que nous avons connu dans certains secteurs’’, a déclaré le ministre guinéen des Mines et de la Géologie.

Avec l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, les  sous-traitants du Projet n’ont pas voulu venir faire leur travail, a rapporté Kerfalla Yansané. Cela a entrainé des retards, a-t-il révélé.

‘’Il faut revoir la situation pour voir comment on peut rattraper le retard et revenir sur le calendrier qui a été initialement prévu. Cette phase de réévaluation va bientôt être lancée pour que nous puissions jeter les bases d’un nouveau départ  solide pour ce projet’’, a révélé le ministre Yansané qui n’a pas précisé de date sur cette rencontre de réévaluation.

Il y a certains éléments qui sont hors de notre contrôle…

Ebola continue d’être  une tragédie, a déclaré hier Alan Divies vice-président de Rio Tinto, qui souhaite l’accélération du projet, mais il y a des éléments qui qu’il ne maîtrise pas.

 ‘’Nous  voulons faire en sorte que le calendrier soit aussi court que possible, mais il y a un certains nombre d’éléments qui sont en dehors de nos contrôles. Nous ne pouvons pas imposer aux maitres  d’ouvrages qu’ils  viennent dans le pays’’, a-t-il lancé.

Simandou est un projet d’extraction de minerai de fer de classe mondiale, situé dans le sud-est de la  Guinée. Son coût d’investissement est estimé à 20 milliards de dollars Us. Les partenaires comprennent, la République de Guinée qui a une part de 7,5%, Rio Tinto (46, 57%), Aluminium Corporation Of China, « Chinalco » (41,3%) et la société financière Internationale (4,625%). C’est le plus grand projet intégré de minerai de fer et d’infrastructures jamais réalisé en Afrique.

Le projet comprend trois composantes : une mine de fer à haute teneur d’une capacité de production annuelle de 100 millions de tonnes à pleine production, un nouveau chemin de fer de 650 kilomètres, qui acheminera le minerai jusqu’à la côte guinéenne, un nouveau port en eau profonde.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

 

 

 

Créé le Samedi 21 Février 2015 à 21:53