Projet Simandou : Le président Alpha Condé écrit à Claude Kory Kondiano

Economie

CONAKRY-le président guinéen, Alpha Condé, a écrit au président de l’assemblée nationale pour demander à son institution, la programmation en procédure d’urgence  l’examen et l’adoption du cadre d’investissement du Projet Simandou qui vient d’être signé entre la Guinée et ses partenaires dans ledit projet, a appris Africaguinee.com.

Selon le contenu de ladite lettre, le Chef de l’Etat, a demandé à l’institution parlementaire, une programmation en procédure d’urgence, conformément aux dispositions de l’article 87 alinéa 1de la constitution guinéenne, l’examen et l’adoption des conventions ci-après :

Premièrement, la convention de base amandée entre la République de Guinée et les sociétés Simfer Sa et Rio Tinto Mining and corporation Limited dans le gisement de fer de Simandou.

Deuxièmement, la convention BOT portant sur les infrastructures ferroviaires et portuaires nécessaires pour relier Simandou entre la République de Guinée et les sociétés Simfer Sa et Rio Tinto Mining and corporation Limited.

En début de semaine, le gouvernement guinéen et ses partenaires Rio Tinto, Chinalco, la Société Financière Internationale (SFI) ont signé le cadre d’investissement pour les blocs 3 et 4 de Simandou. Ce projet dont le coût est estimé à 20 milliards de dollars Us, est le plus grand projet intégré de minerai de fer et d’infrastructures jamais réalisé en Afrique.

Les partenaires comprennent, la République de Guinée qui pourra avoir une part de 35% dans une période de 20ans, Rio Tinto (46, 57%), Aluminium Corporation Of China, « Chinalco » (41 ;3%) et la société fiancière Internationale (4,625%).

Le projet comprend trois composantes : une mine   de fer à haute teneure d’une capacité de production annuelle de 100 millions de tonnes à pleine production, un nouveau chemin de fer de 650 kilomètres, qui acheminera le minerai jusqu’à la côte guinéenne, un nouveau port en eau profonde

 Selon, le ministre des  mines, ce projet va générer plus 40.000 emplois dans le pays. Les infrastructures polyvalentes qui seront construites (le chemin de fer, le port etc) seront rétrocédées gratuitement à la Guinée au terme d’une période d’exploitation de 30 ans.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 31 11 12

Créé le Samedi 31 mai 2014 à 14:33