Mines en Guinée : Quelques avancées significatives dans le projet Simandou

Economie
Ministre d'Etat chargé des mines, Kerfalla Yansané
Ministre d'Etat chargé des mines, Kerfalla Yansané

CONAKRY-Un cap important vient d’être franchi dans le cadre du développement du projet minier du Simandou. Le Conseil d’Administration de Rio Tinto a approuvé le cadre d’investissement du projet, a appris Africaguinee.com.

C’est le Ministre d’Etat chargé des mines et de la géologie qui fait cette annonce ce jeudi en conseil des ministres. Kerfalla Yansan a en effet informé que le cadre d’investissement a été approuvé par le Conseil d’Administration de Rio Tinto et que sa signature interviendra incessamment.

Ce projet a quatre composantes principales qui sont la mine à ciel ouvert, le chemin de fer, le port et les aménagements connexes.

Il prévoit des modalités de la participation de l’Etat guinéen qui pourront atteindre jusqu’à 35% des actions de SIMFER.
‘’L’Etat a prévu de faciliter le projet au niveau administratif et juridique. Il apportera, notamment, certaines garanties, trouvera des terrains et encouragera l’utilisation des infrastructures par d’autres projets miniers’’, a précisé le porte-parole Albert Damantang Camara, qui a ajouté que ‘’le projet bénéficiera également d’un régime douanier et fiscal préférentiel et stabilisé’’.

Simandou est un projet d'extraction de minerai de fer de classe mondiale situé dans le sud est de la Guinée. Il regroupe quatre partenaires : Rio Tinto, le Gouvernement de la Guinée, la société Aluminium Corporation of China Limited (Chalco), et la Société Financière Internationale (SFI), l'institution du Groupe de la Banque mondiale chargée des opérations avec le secteur privé.

La phase d’exploitation qui était prévue en 2015 a finalement été reportée en 2018, a annoncé récemment le président Alpha Condé.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 31 11 12

Créé le Vendredi 16 mai 2014 à 15:40