Kerouane : Des centaines de travailleurs d’une société minière licenciés…

Economie

KEROUANE- Le personnel  de  la société minière Kaba Guiter mining  qui exploite le  diamant à Banankoro dans la préfecture de Kérouané vient d’être  licencié. Plus de 200 travailleurs sont concernés par ce licenciement, a appris africaguinee.com.

Selon nos informations, ce licenciement intervient après la grève que ces employés de la société minière Guiter Mining ont déclenchée pour réclamer une amélioration des conditions de travail. Aujourd’hui, tous les travailleurs se retrouvent sans emploi et ne savent plus à quel saint se vouer.

Ils sont présentement dans une situation inquiétante a témoigné un ancien travailleur. ‘’Une lettre qui dit qu’à partir du 12 mai 2014  tous les travailleurs sont licenciés nous a été transmise’’, a confié notre source contactée au téléphone par notre reporter.

Selon notre interlocuteur, la raison de ce licenciement est d’une part la  conséquence d’une grève qui date du mois d’avril dernier, pour une revendication salariale. D’autre part, indique-t-il, ce licenciement serait aussi dû à la l’état des machines qui ne sont plus performantes.

 « Chaque fois on envoie des lettres aux autorités mais rien. On se demande s’il y a une personne qui aime le président (Pr Alpha Condé, NDLR). On nous a fait travailler pendant 4 ans et nous n’avons pas de compte à la CNSS (Caisse Nationale de Sécurité Sociale, ndlr) ni rien. Le président ne peut pas dire qu’il ne connait pas. On a crié, mais personne ne s’intéresse à notre situation. Il y a eu 225 travailleurs qui sont dans cette situation aujourd’hui », déclare le licencié.

Pour le moment, ces travailleurs licenciés réclament leur droit et dénoncent certains agissements de leurs responsables : ‘’Personne n’ose lever le petit doigt ici. Le premier qui a demandé aux travailleurs de s’organiser c’est Salif Camara et on l’a licencié’’, accuse-t-il.

Du côté de la Direction générale de la société Guiter Mining, on parle de restructuration :

 ‘’ Ce n’est pas un licenciement pour mettre tout le monde à la porte. C’est une restructuration tout en les payant  leur argent  et en revoyant leurs revendications’’, a soutenu un haut responsable au sein de la société minière qui n’a pas voulu décliner son identité.

 

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

Créé le Mardi 13 mai 2014 à 16:52