Labé : Une pénurie de carburant crée la psychose dans la ville…

Echos de nos régions
Ville de labé
Ville de labé

LABE- La préfecture de Labé connait une pénurie de carburant depuis le début de cette semaine. Le  prix du litre d’essence qui se vend officiellement  à 10.000 francs guinéen à la pompe aurait grimpé jusqu’à hauteur de 50%, a appris Africaguinee.com.

 Avoir du carburant est devenu un casse tête chez les citoyens de  la ville de Labé. Selon un citoyen joint au téléphone par notre rédaction, l’essence se fait rare dans plusieurs stations services depuis deux jours. Conséquence, il y a une spéculation sur les prix. Le  litre d’essence se vend aujourd’hui entre 15 000 à  20 000 francs guinéens au  marché noir. Alors qu’officiellement le prix est fixé à dix  mille (10.000) francs guinéens.

« On a augmenté le prix du transport car, avant le prix des tronçons  variaient entre   1500 et 2000 francs guinéens selon la distance. Actuellement, cela  a  augmenté de 1000 francs guinéens. Il n’y a pas assez  de circulation aujourd’hui. Seulement dans quelques unes des stations qu’on peut voir le carburant, là aussi  il faut une longue file d’attente. Alors les gens sont obligés de faire recours au marché noir », nous a rapporté cet habitant de Labé.

S’exprimant sur la cause de l’augmentation  du prix de l’or noir dans la région de Labé, il nous a expliqué que les femmes vendeuses de carburant sont obligées de partir  jusqu’à Pita pour acheter du carburant afin de pouvoir  faire leur petit commerce.

Selon certains gérants de station services, ce manque de carburant est dû au retard de leurs approvisionnements qui proviennent de Conakry.

Rappelons que récemment,  le même cas avait été enregistré à Kissidougou dans le sud de la Guinée.

 

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

 

Créé le Jeudi 01 mai 2014 à 19:34