Faits divers : Grave incendie au marché de Kenien, des dégâts matériels importants…

Société
Incendie Kenien
Incendie Kenien

CONAKRY- le début de la saison sèche s’annonce dramatique pour de nombreuses familles en Guinée ! Après l’incendie mystérieux qui a ravagé tout un village (Tangan) dans la préfecture de Pita ; dans la nuit du dimanche à lundi, c’est le marché de Kenien dans la commune de Dixinn, qui a pris feu, a constaté sur place africaguinee.com.

 De nombreux commerçants ont vu leurs biens partir en fumée suite à un incendie dont on ignore pour le moment  l’origine. Selon le constat de notre reporter on dénombre une trentaine de victimes. Au total 40 places de vendeurs de matériels de construction sont parties dans les fournaises. Tout à été réduit en cendre hier dimanche aux environs de 22 heures. ‘’Heureusement’’ aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

Rencontrée, une des victimes, un  vendeur  de bois  depuis 10 ans dans ce marché explique son malheur :

« C’est hier, on nous a appelé pour nous  dire que nos places ont pris feu. Tous les jours nous venons vendre ici la journée et le soir on rentre. Aussitôt informé, je suis immédiatement venu ici,   on a constaté que le feu était vraiment immense jusqu’à 1 heure du matin  on était en train d’étendre le feu. Les pompiers n’ont pas pu éteindre le feu, et toutes nos marchandises ont été brulées. Personne ne peut connaitre combien de millions sont partis en fumée. Ce sont des matériels de construction de maison notamment des contre plaqués, planches, chevrons et palettes qui  ont brulé », témoigne  Mamadou  Billo  commerçant.

Selon lui, ils ne peuvent pas évaluer les dégâts matériels pour le moment mais,  ils sont en train de faire le recensement des victimes avant d’évaluer les  pertes subies.

Cette autre victime qui  est venue  le matin voir sa place  qui  a été réduit en cendre raconte: « Beaucoup de matériels  ont brulé  chez moi, cela peut être estimé  à 80 millions de francs guinéens. C’est à 23 heures qu’on m’a informé.  Je ne connais pas la cause de cet incident»,  a raconté Bah Mamadou Saliou. 

Pour sa part,  ce vieux qui est sous le choc, tout comme la plupart des victimes, il dit ignoré les causes de cet incendie qui s’est abattu sur leur lieu de vente.

« Je ne connais pas comment l’incendie a eu lieu, j’ai été  informé le soir  que ma marchandise a pris feu, à savoir les matériels de construction de maison, c’est notre gardien du nom de Amadou  qui nous a informé », a relaté Diallo Ibrahima, avant de demander une assistance financière au gouvernement ou une œuvre de bonne volonté. 

« Actuellement on est entrain de voir si on va avoir un soutien  financier  parce que nous avons des familles pour qu’on puisse recommencer  notre commerce. Au cas contraire  on se remet à Dieu », a lancé M. Diallo.

Pour l’heure, les services de sécurité ont ouverts des  enquêtes  pour connaitre les causes réelles  de cet incendie. Et le gouverneur de la ville de Conakry, Sekou Resco Camara qui s’est rendu sur les lieux a été hué par une foule mécontente de la mauvaise gestion du drame. Tout de même, il a promis de faire la lumière sur cette affaire.

 

BAH Aissatou

Pour Africaguinee.com

Tél : (+224) 664 93 46 23

 

 

 

 

 

 

 

 

Créé le Lundi 17 Février 2014 à 14:45