L'Afrique, paradis aussi des voitures volées

<div>
Si les voitures de luxe sont de plus en plus visibles en Afrique, c&#39;est aussi parce que des milliers de v&eacute;hicules vol&eacute;s en Europe y sont achemin&eacute;s chaque ann&eacute;e, le continent africain &eacute;tant une destination privil&eacute;gi&eacute;e de ce trafic.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
Alors que 500.000 autos ont &eacute;t&eacute; d&eacute;rob&eacute;es &agrave; leurs propri&eacute;taires sur le Vieux continent entre 2008 et 2011, dont la moiti&eacute; a &eacute;t&eacute; retrouv&eacute;e, &quot;une bonne partie&quot; a migr&eacute; dans deux zones principales : la Russie et l&#39;Afrique, selon Interpol.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
D&#39;apr&egrave;s Sebastian Schmucker, en charge du trafic de v&eacute;hicules pour l&#39;agence polici&egrave;re internationale, les voitures vol&eacute;es dans le nord de l&#39;Europe sont g&eacute;n&eacute;ralement destin&eacute;es au march&eacute; russe, tandis que celles disparaissant dans le Sud partent traditionnellement en Afrique par voie maritime ou terrestre - via Gibraltar et Ceuta.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
Les ports d&#39;Afrique du sud, o&ugrave; l&#39;on roule &agrave; gauche, re&ccedil;oivent de leur c&ocirc;t&eacute; les autos d&eacute;rob&eacute;es au Royaume-Uni. Tandis que l&#39;Afrique de l&#39;Est est plut&ocirc;t destinataire de v&eacute;hicules venant d&#39;Asie.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
&quot;Le vol &agrave; l&#39;unit&eacute;, juste parce que la voiture est belle, n&#39;existe plus. Le trafic de v&eacute;hicules fait partie du crime organis&eacute;, il a des liens avec le trafic de drogue, d&#39;armes et m&ecirc;me le terrorisme, qu&#39;il finance. C&#39;est relativement simple et le risque est faible&quot;, explique M. Schmucker.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
Si le nombre de vols a baiss&eacute; ces derni&egrave;res ann&eacute;es, leur valeur s&#39;est &agrave; l&#39;inverse &eacute;lev&eacute;e. Les malfrats privil&eacute;gient les voitures plus haut de gamme. Les SUV (4X4 urbains) sont &quot;pr&eacute;f&eacute;r&eacute;s en Afrique &agrave; cause de l&#39;&eacute;tat des routes&quot;, constate-t-il.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
A Abidjan, un bon connaisseur de ce march&eacute; explique les techniques employ&eacute;es par l&#39;un des trafiquants, bien introduit aupr&egrave;s du pouvoir ivoirien, dans les ann&eacute;es 2000-2010.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
&quot;Les acheteurs passaient commande d&#39;une voiture, choisissaient la couleur des si&egrave;ges, etc. Le marchand appelait ses &eacute;quipes, qui &eacute;pluchaient les petites annonces en France&quot;, raconte-t-il.</div>
<div>
&quot;Ils se pr&eacute;sentaient chez les vendeurs en leur faisant toujours le m&ecirc;me speech : &quot;n&#39;ayez pas peur de l&#39;arnaque. Nous allons vous payer&quot;. Et de fait ils payaient... mais avec avec de faux ch&egrave;ques de banque. D&egrave;s le lendemain, les propri&eacute;taires, voyant leurs comptes cr&eacute;dit&eacute;s de plusieurs dizaines de milliers d&#39;euros, c&eacute;daient leurs voitures.&quot;</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
&quot;Le temps que les banques se rendent compte que le ch&egrave;que &eacute;tait faux, les autos &eacute;taient d&eacute;j&agrave; arriv&eacute;es &agrave; Abidjan par conteneur. Elles &eacute;taient immatricul&eacute;es, avec une nouvelle carte grise&quot;, poursuit-il.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
Selon cette source, la justice fran&ccedil;aise, qui enqu&ecirc;tait sur le chef de gang, lui a imput&eacute; pr&egrave;s de 400 vols. Sans jamais parvenir &agrave; le faire arr&ecirc;ter, l&#39;homme b&eacute;n&eacute;ficiant de protections &agrave; Abidjan.</div>
<div>
Les nouveaux propri&eacute;taires pensaient quant &agrave; eux avoir achet&eacute; &quot;des voitures d&#39;occasion &agrave; bon prix&quot;. &quot;Ils ne savaient pas d&#39;o&ugrave; elles venaient&quot;, estime-t-il.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
Selon Interpol, 160 voitures vol&eacute;es ont &eacute;t&eacute; retrouv&eacute;es depuis 2009 en Afrique.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
En Allemagne, 18.500 voitures ont &eacute;t&eacute; vol&eacute;es en 2012, pour un montant &eacute;valu&eacute; &agrave; 250 millions d&#39;euros, de m&ecirc;me source.</div>
<div>
&nbsp;</div>
<div>
&nbsp;<strong>AFP</strong></div>
<div>
&nbsp;</div>

Créé le Dimanche 29 décembre 2013 à 18:10