Politique : Le Général Sékouba Konaté reçu à l’état major des armées françaises et au Quai d’Orsay…

PARIS- Le haut représentant de l’Union Africaine pour l’opérationnalisation de la force africaine en attente, le Général Sékouba Konaté, s’est entretenu ce mardi avec plusieurs officiers supérieurs de l’armée française, a constaté sur place Africaguinee.com.

Il était 10h (heure locale, GMT+2) lorsque le Général Sékouba Konaté et son assistant spécial, l’ambassadeur Naby Laye Sylla, ont été reçus par le chef de la division Régions de l’état major des armées françaises, le Général de brigade Franck Reignier, et le Capitaine de frégate Guillaume de Roquefeuil.

Même si l’entretien s’est déroulé à huit clos, il reste entendu qu’il a surtout été question de l’appui que la France pourrait apporter à l’Union Africaine pour la mise en place de sa force militaire en attente : “ On a parlé de l’opérationnalisation de la force africaine en attente, puisque c’est la mission du Général Sékouba Konaté. Vous savez que nous avons planifié une opérationnalisation dans l’année 2015, nous avons essayé de voir quelles étaient les pistes pour parvenir à cette échéance, même si ce n’est pas vital en soi. Ça peut être un ou deux ans plus tard, ce n’est pas grave, mais il faut maintenant marquer le chemin, peut-être organiser un exercice qui permettrait à l’Union Africaine de redynamiser tout ça, et voir aussi s’il fallait plus ou moins faire effort sur les entités régionales, je pense que c’est ce que nous sommes entrain de faire actuellement avec notamment la CEDEAO“ a déclaré le Général de brigade Franck Reignier au micro de notre reporter.

Poursuivant ses propos, le chef de la division Régions de l’état major des armées françaises, a annoncé qu’une réunion devrait se tenir très bientôt au palais de l’Elysée entre le président français François Hollande et certains chefs d’Etats africains : “On devrait peut-être accroître notre aide au près de ces entités régionales. Il y a beaucoup de choses à faire, le chemin est encore long. Avec le sommet de l’Elysée, organisé par le président de la république, François Hollande, début décembre, c’est un rendez-vous majeur, les présidents africains pourront s’exprimer, demander ce qu’ils souhaitent, voir en termes de soutien, de conseils, et d’aide. C’est l’occasion rêvée pour faire un point général“ a-t-il poursuivit. [IMG2]

Après cet entretien, l’ancien président de la transition guinéenne a eu droit à un tête-à-tête avec Guillaume Lacroix, conseiller Afrique au ministère français des affaires étrangères.

Après cet entretien qui avait duré plus d’une demi-heure, le conseiller Afrique du Quai d’Orsay n’a pas voulu se prêter à nos questions.

Interrogé également par notre reporter sur les motifs de sa visite au Quai d’Orsay, le Général Sékouba Konaté n’a pas voulu dire un mot.

  SOUARE Mamadou Hassimiou
   Depuis Paris
   Pour Africaguinee.com
   Tél. : (+33) 73 10 92 42

Créé le Mercredi 23 octobre 2013 à 9:24