Angola : le gouvernement décide de détruire des mosquées

LUANDA- Depuis le 27 septembre dernier, le gouvernement angolais a donné l'autorisation de détruire certains lieux de culte, notamment des mosquées, a appris Africaguinee.com des sources concordantes.

Sans avancer des raisons officielles, cette décision concerne, selon nos informations trois mosquées de la capitale Lunda. Il s'agit de la mosquée située au quartier Zangou 1, de Luanda Sul, Viana et de Sansala.

« Le vendredi 27 septembre 2013, vers 8 heures, le gouvernement a envoyé une lettre d'avertissement aux responsables de ces mosquées, par la voie d'un certain monsieur Daouda », a rapporté à Africaguinee.com un responsable de la communauté musulmane vivant à Lunada sous couvert de l'anonymat.

Selon une autre source contactée par notre rédaction, les autorités angolaises accusent « la communauté musulmane de faire des actes qui ne sont pas compatibles avec la constitution de leur pays. Ce que nous ne comprenons pas, c'est pourquoi on peut détruire une mosquée. S'il y a des choses qu'ils ne comprennent pas, ils peuvent venir nous demander pour qu'on leur explique. C'est la première fois qu'on entend un gouvernement autoriser la destruction d'une mosquée », a-t-elle déplorée.

Pourtant, précise notre informateur, un article de la constitution de l'Angola stipule que « personne ne peut être inquiétée de par sa religion ni par sa culture ».

Aujourd'hui, la communauté musulmane vivant à Zangou 1, préoccupée par la décision du gouvernement, s'est mobilisée pour collecter des fonds qui s'élèvent à 35000 dollars, pour dit-on, « contrecarrer les autorités à exécuter leur ordonnance ».

Alors que les musulmans s'étaient entendu avec la délégation du gouvernement sur ce montant pour laisser libre le lieu de culte, c'est seulement le 03 octobre dernier que M. Daouda accompagné d'un contingent des hommes en uniforme et des Bulldozers se sont rendus sur les lieux pour détruire la mosquée de Zangou 1, indique-t-on.

  Aliou BM Diallo

Pour Africaguinee.com

(+224) 664 93 46 24    

 

Créé le Dimanche 06 octobre 2013 à 21:19