Le Général Bafoé menace de "sévir": "Ceux qui ont abattu nos collègues…" .