Grogne à Matoto: les autorités cèdent face à la pression des populations de Khabitaya .