Nanfo Diaby : « je vais prier en N’ko jusqu’à ma mort… » .