Fodé Oussou : « Lansana Conté n’avait violé aucune loi en révisant la Constitution de 2001… » .