Mamadouba Baadiko : « Le pouvoir du RPG et son chef sont massivement rejetés par les populations… » .