Alpha Condé précise : « S’il y a modification de la Constitution, il y a troisième mandat… » .