Procès 28 septembre : "Rien ne prouve que M. Dadis est malade…", selon la défense de Toumba

Guinée
Maître Lancinet Sylla, avocat de Toumba Diakité
Maître Lancinet Sylla, avocat de Toumba Diakité

CONAKRY-Appelé à la barre du tribunal criminel de Dixinn, ce lundi 05 décembre 2022, pour livrer sa part de vérité dans le massacre du 28 septembre 2009, le capitaine Moussa Dadis Camara n’a finalement pas fait de déposition.

Sa brève comparution ne s’est limitée qu’a un court échange d’une dizaine de minutes avec le Président du tribunal. Un échange que l’ancien chef d’Etat -qui dirigea la Guinée de décembre 2008 à décembre 2009-, a consacré pour étaler à la barre ses ennuis de santé, qui ne lui permettent pas à ce stade de se livrer au tribunal.

Convaincu par les arguments avancés par l’accusé, le juge Ibrahima Sory 2 Tounkara a décidé de renvoyer l’affaire au 12 décembre 2022. Mais pour les avocats de la défense de Toumba Diakité qui, lors de sa comparution, a accusé son ancien patron « Dadis Camara », d’avoir planifié et exécuté le massacre, les arguments avancés par l’ex chef de la junte ne tiennent pas la route.

En clair, ce renvoi n’a pas été du goût de Me Lancinet Sylla, l’un des avocats de Toumba Diakité. L’avocat estime que l’ancien président n’a montré aucun document médical.

«Sur la base de quoi le président a décidé en dehors des déclarations ? Nous aurions souhaité entrer en possession de son dossier médical, un document au moins qui atteste qu’il souffre de telle pathologie et que son état de santé ne lui permettait pas de comparaitre. Mais rien de tout cela n’a été vérifié. Sur la base de ses simples déclarations, le président a pris la décision de renvoyer cette affaire », a regretté Me Lancinet.

«Il ne faut pas qu’il (Dadis, ndlr)  ait peur d’affronter la justice de son pays. C’est lui qui l’a réclamée à cor et à cri. Alors que les débats sont ouverts dans cette affaire, pourquoi a-t-il peur de venir affronter la justice ? Selon moi, il n’y a aucune preuve. Lorsqu’on fait état d’une situation, elle doit être prouvée », a ajouté l’avocat de Toumba.

Me Lancinet a en outre répliqué en insistant que rien ne prouve que monsieur Dadis est malade : « J’ai vu un monsieur bien portant, bien requinqué qui n’a pas voulu prendre la parole, c’est tout…» 

A suivre...

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 05 décembre 2022 à 13:46