Coups de feu à Hamdallaye : Amadou Traoré, 5 ans, vit avec une balle au cou depuis le 29 octobre

Conakry
Amadou Traoré et son père Mohamed Lamine Traoré
Amadou Traoré et son père Mohamed Lamine Traoré

CONAKRY-Dans la nuit du 29 octobre, alors que des coups de feu retentissaient au quartier Hamdallaye, dans le sillage d’inhumation des victimes de la manifestation du 20 du même mois, Amadou Traoré, 5 ans, a été touché par une balle à Concasseur.

L’enfant était couché au salon quand la balle a perforé les tôles, le plafond avant de se loger dans son coup. Depuis, l’écolier qui fait la 1ère année vit avec cette balle. Ses parents ne savent plus à quel saint se vouer. Ils sollicitent de l’aide.

Lire aussi-Hamdallaye : Regain de tension après l’enterrement d’une victime de la manifestation du 20 octobre

« Jusqu’à présent, il vit avec la balle dans le cou. Je demande aux autorités, à toutes les bonnes volontés de nous aider à extraire la balle. Aujourd’hui, il n’arrive pas à dormir…la nuit il se réveille au moins trois fois en disant qu’il a mal au cou », explique Mohamed Lamine Traoré, le père d’Amadou Traoré, interrogé par Africaguinee.com.

Pour aider cet enfant, merci de joindre sa famille au numéro suivant : 620 241 142

 

 

Créé le Dimanche 13 novembre 2022 à 12:19