Fédération Guinée-Mali : Salif Keita plus que jamais déterminé à "achever le projet…"

Bamako
Salif Keita remettant le document du projet de fédération Guinée-Mali au Premier ministre Choguel Maiga
Salif Keita remettant le document du projet de fédération Guinée-Mali au Premier ministre Choguel Maiga

BAMAKO- C’est un projet vieux de plusieurs années que le célébrissime artiste malien, Salif Keita vient d’exhumer. Celui de la Fédération Guinée-Mali. Le chanteur ne va pas des mains vides pour matérialiser cette ambition qui tenait à cœur les anciens présidents guinéen et malien feus Ahmed Sékou Touré et Modibo Keita.

Salif Keita qui a rencontré ce début aaût le premier ministre malien Choguel Kokala Maiga pour lui faire part de sa volonté de voir ce projet, voir le jour a obtenu le soutien de celui-ci. La star planétaire annonce d’autres actions bien que symboliques, mais révélatrices de sa détermination à aller jusqu’au bout. Il s’agit de l’organisation d’une semaine artistique culturelle et économique à Kourémalé du 21 au 28 septembre 2022.

"Je demande non seulement la solidarité entre le Mali et la Guinée, mais aussi une fédération des deux pays. Pour promouvoir cette initiative, une semaine Artistique culturelle et économique à Kouremalé, est prévue du 21 au 28 septembre 2022", a annoncé l'artiste malien.

« Le Mali et la Guinée sont deux poumons dans un même corps… », disait feu Ahmed Sékou Touré, le premier président de la Guinée indépendante. Tout au long de l’histoire des deux pays, leurs dirigeants ont tant que bien mal donné un sens à cette formule, se montrant solidaires. Lorsque la Guinée a été frappée par la grave épidémie d’Ébola (2014-début 2016), le Mali avait été l’un des rares pays voisins de la Guinée à avoir maintenu ses frontières ouvertes. Vice-versa, quand la Cedeao a sévèrement puni le Bali début janvier de cette année, Conakry s’est désolidarisé.

Les actuels présidents des deux pays, dirigés par de « jeunes colonels » arrivés au Pouvoir par les armes, ont davantage solidifié cette relation d’amitié et de coopération. Cette semaine, cinq ministres maliens ont pris part au Conseil des Ministres à Conakry. Tout un symbole. « Un sens profond au panafricanisme pour lequel nos pères fondateurs se sont battus », s’est réjoui le ministre malien des affaires étrangères.

Quant au colonel Doumbouya, président de la transition guinéenne, il a rassuré que le Mali peut compter, à tout moment, sur la fraternité, la solidarité et le panafricanisme du peuple de Guinée, qui se tient débout à ses côtés.

Il a aussi réaffirmé que les circonstances ont montré la nécessité pour les deux pays de poursuivre et de renforcer davantage leur coopération, notamment dans les domaines économique et sécuritaire.  

« L’essentiel des ressources de nos pays est utilisé pour faire face aux crises sécuritaires ou à leurs conséquences entrainant nos armées à faire face à des guerres asymétriques qui sont malheureusement coûteuses en vie et en temps (…) Le plus souvent, l’ennemi est difficilement identifiable. Ce qui est important aujourd’hui, c’est la convergence de vues entre le peuple Malien et Guinéen pour affronter et relever ensemble nos défis communs », a assuré le Président guinéen, mentionnant avec force que la Guinée est aussi prête militairement à aider le Mali dans la défense et la sauvegarde de son intégrité territoriale.

Coopération économique

La Guinée et le Mali n’ont jamais été aussi prêts de parvenir à une intégration économique comme c’est le cas maintenant, selon le colonel Mamadi Doumbouya.

« On ne parlait que du port seulement, ensuite on a parlé de route, de carburant. Aujourd’hui, on se projette sur le chemin de fer (…) si le lancement des travaux des rails entre la Guinée et le Mali devrait être le seul bilan de nos deux transitions, on pourra un jour dire et même l’histoire retiendra que ça en valait la peine », a insisté le colonel Doumbouya, jeudi en conseil des ministres.

A propos d’ailleurs, le dirigeant guinéen a dépêché une forte délégation à Bamako pour poursuivre les discussions avec les autorités maliennes.

A suivre…

Focus Africaguinee.com

Créé le Samedi 06 août 2022 à 15:04