Guinée : Quelle suite pour le dialogue politique ?

Guinée
Mohamed Beavogui, Premier ministre de la transition Guinéenne
Mohamed Beavogui, Premier ministre de la transition Guinéenne

CONAKRY-En Guinée, les acteurs sociopolitiques avaient jusqu’à ce vendredi 1er juillet 2022 pour soumettre leurs propositions au Premier ministre, Mohamed Béavogui qui pilote le dialogue politique censé baliser le chemin pour une transition inclusive et apaisée.

Au petit Palais de la Colombe, une commission de réception des mémos a été mise en place. Si certains acteurs politiques ont opté pour le boycott de cette « invite » du Chef du Gouvernement, d’autres ont décidé de répondre favorablement. Ce vendredi 1er juillet 2022, un reporter d’Africaguinee.com qui s’est rendu à la Primature, a croisé des acteurs politiques qui venaient au « compte-goutte » pour déposer leurs propositions.

Qu’est-ce qui expliquerait ce manque d’affluence ? « D’autres acteurs ont demandé à ce qu’on prenne en compte leurs déclarations lues le lundi 27 juin dans la salle. La commission intègre donc ces propositions déjà sur papier », confie une source proche du Premier ministre.

Lire aussi-Mohamed Béavogui fait les yeux doux à Sidya, Cellou et cie : "La Guinée nous appartient tous…"

Dans leur mémo, certains acteurs ont fait des propositions plutôt étonnantes, apprend-on, pour dissuader le chef de l’Etat qui sera élu à emprunter certains chemins interdits en démocratie.

« Lors de l'établissement de la constitution, nous allons proposer que le coup d'Etat soit désormais constitutionnalisé. Ça va faire peur à certains guinéens malhonnêtes qui voudraient une fois élus présidents, avoir un troisième mandat, un quatrième mandat de trop », explique M. Pépé Koulémou qui dirige le Collectif des Partis Politiques pour une Transition Réussie.

Quelle sera la suite après la réception des mémos ?

Mohamed Béavogui qui conduit le dialogue annonce que les différentes propositions feront l’objet de discussions en conseil interministériel avant d’être intégrées de façon plus large possible.

« Nous avons demandé à tous les acteurs de nous faire des propositions (…) Nous allons travailler au sein du conseil interministériel à l’intégration de ces propositions vers une démarche plus constructive, structurée et inclusive pour que nous aboutissions à quelque chose qui va servir notre pays », précise le Premier ministre Mohamed Béavogui.

A suivre…

Siba Guilavogui

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 01 juillet 2022 à 21:41