CNT: Que "cache réellement" la démission de Mohamed Kouyaté ?

Guinée
Mohamed Kouyaté
Mohamed Kouyaté

{Libre Opinion} Dans une lettre publiée dans les médias, l’ancien Directeur de Cabinet du CNT a rendu sa démission. Démissionner d’un poste est souvent un acte de courage s’il est fait avec manière.  Il peut être une manœuvre  visant à faire éviter l’éclatement d’une vérité dont la connaissance  par l’opinion pourrait révéler des choses méconnues sur celui qui se hâte  à travers une lettre à dire qu’il quitte un poste sans  avoir prévenu celui qui lui a investi sa confiance.


Monsieur Mohamed Kouyaté a été nommé par  Dr Dansa  Kourouma sur la base de confiance et en reconnaissance de ses compétences.  Il ne les a jamais niées. Il a toujours été celui qui se fait entourer de compétences, il a toujours eu le souci du travail bien fait. Depuis ses premiers pas dans la société civile, il a su cultiver l’esprit d’équipe, l’humilité et l’ouverture d’esprit. Sans ces valeurs, il n’aurait jamais pu gravir les échelons de l’engagement citoyen au point de diriger pendant plus d’une décennie la plus grande plateforme de la société civile guinéenne sans fausses notes aucunes. 

Partout, son leadership a été salué. Il n’a jamais eu de condescendance à l’égard d’un collaborateur. Sur ce point comme sur bien d’autres, il n’a point varié. Monsieur Mohamed Kouyaté est évasif sur les raisons de sa démission. Il ne les évoque pas pour de vrai. Il plaint le Président du CNT. Il le présente comme un homme métamorphosé par le pouvoir et qui traite avec mépris ses collaborateurs. Ce n’est pas le cas.


Dr Dansa Kourouma n’a pas changé, le pouvoir ne l’a pas altéré. Il est le même que Dansa, Président du CNOSCG, avec le même sens de l’humilité, le même sens de la mesure; il a, sinon davantage, le même souci pour le travail bien fait et le même attachement à la franchise, l’honnêteté. Pour hier, l’exemplarité ne se mesure pas à la même aune pour des personnes publiques et les citoyens ordinaires. C’est cette quête de l’exemplarité qui justifie sa rigueur et son attachement à la culture du résultat. En vérité, c’est sur le plan des valeurs qu’il faut expliquer la démission de Monsieur Kouyaté. Ses valeurs et celles défendues par Dr Dansa, Président du CNT, étaient devenues irréconciliables. 

Monsieur Kouyaté a dans sa lettre de démission refusé de s’immiscer dans les arrangements avec les fournisseurs et d’intervenir dans tout ce qui a trait à l’argent. Sauf qu’il n’a pas la vérité. Il s’y est invité et toutes les fois avec maladresses. La cupidité l’a conduit à abuser de la confiance investie en lui. Pour son malheur, il a été confronté à plus averti que lui et ses secrets ont été éventés. 

L’illustration irréfragable à cela est que dans le cadre de l’organisation des festivités des 100 jours du CNT, il a manœuvré à surfacturer les dépenses.  Le Président du CNT a découvert la manœuvre et le lui a reproché publiquement parce qu’il en avait assez de cette mauvaise habitude de Monsieur Kouyaté.  C’est alors qu’il lui a dit :« de démissionner s’il est digne»
Oui, la dignité ne réside pas dans  la rupture et l’abus de confiance et s’accoutumant de la triche.

Lancinet Camara

NB : Ce contenu ne relève pas de la rédaction

Créé le Samedi 04 juin 2022 à 20:45

TAGS