Relance de la Filière Ananas en Guinée : Les acteurs du secteur outillés sur le "marketing" et la "fixation des prix à l'exportation"

Publireportage

CONAKRY-Exporter la baronne, espèce d'ananas cultivée exclusivement en Guinée, c’est l'ambition nourrie par les responsables du projet de Relance de la Filière Ananas (REFILA). Pour gagner le pari, ITC (Centre du Commerce International), partenaire de l'ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel) chargé de mettre en œuvre ce projet financé par l'Union Européenne, a démarré ce lundi, 16 mai 2022 à Conakry une formation qui s’étendra sur quatre jours. Les bénéficiaires de cet atelier de formation qui s’inscrit dans le cadre du Programme Compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (WACOMP), sont les producteurs, les transformateurs et les exportateurs de l'ananas, un fruit cultivé en grande partie dans la région de Kindia. 

Pour faire connaître la baronne de Guinée dans les foires et autres évènements de grandes envergures, plusieurs acteurs de la filière ananas suivent une formation axée sur le marketing, préparation aux foires et construction prix export. L’initiative réjouit à plus d'un titre Koumadjan Camara, coordinateur du projet de Relance de la Filière Ananas (REFILA). 

« C'est une grande opportunité pour les producteurs et pour tout le pays en entier. On est en train de faire le marketing de notre roi des fruits, la baronne de Guinée qu'on veut positionner sur les marchés sous-régionaux et internationaux. C'est une formation d'une importance capitale parce qu'il s'agit de montrer à nos planteurs, comment on aboutit à la fixation du prix export. Ça leur permet aussi de gagner en argent parce qu'ils sauront ce qu'ils ont investi et ce qu'ils doivent récupérer. La formation est d'une importance capitale pour toute la chaîne de valeur », s'est-il félicité.

En sa qualité de formateur, Abdelbasset Boulelouah expert en marketing, branding, image de marque e-commerce au Centre du Commerce International (ITC) a rappelé que la Guinée possède une variété d'ananas unique au monde. Et pour sa promotion, il est nécessaire que l'identité guinéenne soit reconnue sur la chaine internationale. Cela passe forcément soutient-il, par la maîtrise des outils du marketing et de la fixation des prix export. D'où leur apport auprès des acteurs concernés. 

« La Guinée possède des atouts majeurs. Elle a une variété d'ananas qui s'appelle la baronne. Donc, il y a des travaux pour reconnaître la baronne comme indication géographique protégée. C'est une variété unique au monde, on la trouve juste en Guinée. Dans le cadre de ce projet REFILA, nous accompagnons les acteurs de la filière pour exporter l'ananas de Guinée et pénétrer les marchés européens ou ceux du Maghreb comme le Maroc. Nous à ITC, on fait des études de marché, on leur explique les opportunités qui existent sur les marchés étrangers, comment vendre sur ces marchés, les normes de qualité qu'ils doivent respecter et puis comment fixer le prix export », a-t-il dit.

Bénéficiaire de cette formation qu'elle juge opportune, Fatoumata Cissoko gérante d'une entreprise spécialisée dans la transformation agro-alimentaire entend désormais mettre en pratique les connaissances reçues. Ce, pour contribuer à la promotion de la baronne de Guinée. 

« Aujourd'hui, cet atelier nous permet de fixer les prix de l'ananas à l'exportation mais aussi de connaître les réalités du marché. Cette opportunité est à saisir par tous les producteurs et transformateurs parce qu'on a une autre visibilité du marché que demande notre ananas et qu'on doit fournir très bientôt. On connaissait le prix sur le marché local mais ce n'était pas le cas au niveau international. Il faut être informé pour cela. Désormais, nous allons travailler sur la façon de fixer le prix et d'aborder les marchés d'exportation », a laissé entendre Fatoumata Cissoko. 

Il faut rappeler que grâce au projet de relance de la filière ananas (REFILA), au bout de deux ans, la production est passée de 30 tonnes à l'hectare à 55 tonnes à l'hectare. A cela s'ajoute la hausse significative du nombre de planteurs.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Mardi 17 mai 2022 à 9:47

TAGS