Guinée : le manque de fermeté de la Cedeao vis-à-vis de la junte "agace"…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-Le manque de fermeté de la communauté internationale notamment de la Cedeao vis-à-vis de la junte militaire au pouvoir en Guinée, commence à agacer certains acteurs politiques.

Depuis le coup d’Etat il y a dix mois, l’organisation sous-régionale n’a pas véritablement réussi à marquer son empreinte pour faire fléchir Mamadi Doumbouya quant à la définition d’un chronogramme pour un retour à l’ordre constitutionnel. Ses missions se succèdent et ressemblent.

Officiellement, la Guinée est suspendue des instances de décisions de la Cedeao, les membres du CNRD interdits de voyage, leur comptes bancaires gelés. Sauf que ces sanctions ne font manifestement, ni chaud, ni froid à Mamadi Doumbouya et ses compagnons. Bien au contraire, le CNRD "marche à pas de sénateur" et fait fi aux « louvoiements » de la Cedeao qui réclame du bout des lèvres « un calendrier raisonnable ».

Des émissaires de la CEDEAO et des Nations-Unies ont bouclé cette semaine une mission d’évaluation de la transition, sans rencontrer la classe politique. L’attitude molle de la communauté internationale vis-à-vis du CNRD, défiant et réfractaire au dialogue, irrite certains acteurs politiques. C’est le cas de Dr. Edouard Zoutomou Kpoghomou, président de l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP), membre de l’ANAD. Pour lui, l’ONU et la CEDEAO doivent faire des injonctions à la junte.

« Je ne suis pas satisfait de la mission de l’ONU et de la CEDEAO. On a dépassé le stade des revendications, ça devait être une injonction parce que, la période de grâce est terminée. Il y a eu des injonctions dans des pays où des coups d’Etat se sont produits, où ils ont effectivement proposé quelque chose. Mais chez nous, ce n’est pas le cas. Nous pensons que le message de la mission conjointe CEDEAO-ONU manquait de fermeté », regrette Dr Edouard Zoutoumou Kpoghomou.

La transition étant purement politique, le leader de l’UDRG propose à ce que certaines questions soient résolues par la voie du dialogue. Une démarche qui permettra selon lui, de définir la trajectoire à suivre pour arriver à l’établissement du chronogramme.

« La définition même de la durée de la transition et son contenu doit impliquer toutes les parties prenantes : la société civile, les politiques, le CNRD. On ne doit pas nous exclure carrément et ne même pas prendre en considération ce qu’on veut dire. Ce que nous demandons en particulier, c’est d’accepter d’abord qu’on s’asseye. Il y’a trop de problèmes autour de la transition.

On ne connait pas la composition du CNRD, le contenu de la charte n’a pas pris en considération toutes les propositions qui ont été faites. On doit d’abord se retrouver et puis définir la transition elle-même, son contenu et en fonction de cela nous allons déterminer la durée qu’il faut pour tous ces travaux. C’est comme un chantier », a indiqué le candidat recalé à la présidentielle du 18 octobre 2020.

Ouverture d’un couloir de dialogue

Saikou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines estime que six mois après le putsch, rien n’est fait en ce qui concerne la transition. Il préconise l’ouverture d’un couloir de dialogue pour discuter des questions essentielles de la transition.

« Il n’y a aucune lisibilité parce que tout simplement, on a fait croire aux gens qu’on peut développer le pays sans les politiques. Or, ce n’est pas possible. C’est dans le timing de la transition qu’on peut introduire ce qu’on peut faire dans la transition. A défaut de cela, on ne peut pas », prévient. M Barry, qui précise que la Guinée ne peut continuer à évoluer recluse en vase clos.

« Nous appartenons à la CEDEAO, nous sommes membres fondateurs de cette institution. Nous ne pouvons que travailler avec elles pour retrouver la santé de la Guinée ».

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 623 06 56 23

Créé le Samedi 05 mars 2022 à 1:01

TAGS