Sort d’Alpha Condé : Quand le Colonel Mamadi Doumbouya tient parole…

Guinée
Moussa Moise Sylla et Mamadi Doumbouya, président de la Transition guinéenne
Moussa Moise Sylla et Mamadi Doumbouya, président de la Transition guinéenne

Chose promise, chose due, un dicton dont a fait sien le président de la transition. Colonel Mamadi Doumbouya a, pour des raisons humanitaires, laissé Alpha Condé, président déchu, s’envoler pour les Emirats arabes unis. De quoi tordre le cou aux rumeurs les plus farfelues qui couraient sur le sort de l’ancien homme fort du pays.

Ecrire l’histoire par des actes qui marquent les esprits, c’est ce que le président du CNRD s’évertue à faire depuis qu’il est à la tête du pays. Le dernier en date, le voyage autorisé permettant à l’ancien chef de l’Etat d’aller se faire soigner à l’étranger. Un geste rare qui fait suite à un engagement que le Colonel Mamadi Doumbouya avait pris de bonne grâce devant le corps diplomatique et consulaire il y a peu. Mais au-delà de la symbolique de la promesse tenue, c’est le nouvel homme fort du pays qui sort grandi de cet énième exercice d’équilibriste dont il a lui seul le secret.

La capitale Conakry bruissait pourtant de rumeurs tendancieuses et infondées : les unes faisant état de la mort supposée du président Alpha Condé, les autres étalant la prétendue dégradation de sa santé. Mais en dépit de ce tourbillon de fake news, le Colonel Mamadi Doumbouya est resté droit dans ses bottes. Pas question pour lui de laisser sombrer son prédécesseur, répétant à l’envi tel un mantra sa détermination à lui assurer un traitement digne et honorable. Une détermination qui sonne comme une instruction suivie au pied de la lettre par l’entourage du Colonel président. Résultat, Alpha Condé, à quelques exceptions près, a été bichonné, chamarré, bref traité avec tous les égards dus à son rang. Les proches de l’ancien président de la FEANF soulagés, apprécieront à n’en pas douter.

Mais ce départ d’Alpha Condé pour le Moyen-Orient ne doit être perçu comme une libération, tempèrent des proches du Colonel Mamadi Doumbouya soucieux de ne pas s’aliéner une partie de la population qui souhaite voir l’ancien président déchu jugé pour les crimes commis sous son règne. Aussi, Alpha Condé devra-t-il retourner en Guinée, une fois son périple sanitaire terminé, martèlent-ils.

Une chose est sûre, le Colonel Mamadi Doumbouya qui appartient au cénacle très fermé des hommes dont la parole fait sens, vient de poser un nouvel acte majeur de sa présidence déjà inscrite au panthéon de l’exemplarité. Mieux, loin de faire de la câlinothérapie pour les nostalgiques de l’ancien régime, il dissipe l’entêtant parfum de la suspicion sur le cas Alpha Condé.

MMS

Créé le Mercredi 19 janvier 2022 à 10:50