Mali-Guinée : Goita et Doumbouya accordent leurs "violons" face à la Cedeao...

Guinée
Amissimi Goita et Mamadi Doumbouya
Amissimi Goita et Mamadi Doumbouya

CONAKRY-Frappé de lourdes sanctions décidées par la CEDEAO, le chef de la junte malienne Assimi Goita a dépêché des émissaires ce 17 janvier 2022 à Conakry. Histoire de contrer dans une certaine mesure, les effets de cet embargo imposé contre Bamako en raison du non-respect des engagements initiaux de la junte malienne pour un retour à l'ordre constitutionnel dans le premier trimestre 2022.

Conduite par Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, cette délégation gouvernementale malienne s’est entretenue avec les autorités guinéennes, au plus niveau.

Ils ont notamment été reçus chez Mamadi Doumbouya, réfractaire de la décision des dirigeants de l’organisation sous-régionale contre le Mali.

Au cœur de leurs échanges : la sécurité, la circulation des personnes et des biens, le renforcement du partenariat stratégique durable, mais également la transition en cours dans les deux pays.

Sur ce dernier point, Conakry et Bamako ont décidé d'accorder leurs violons pour faire face à la pression de la communauté internationale.

Les autorités des deux pays sont convenues de « continuer à partager leurs expériences respectives sur la transition au titre des avantages comparatifs et dans un esprit d’ouverture et de dialogue franc avec la communauté internationale », précise le communiqué final ayant sanctionné le tête-à-tête entre les deux gouvernements.

 

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 113

Créé le Lundi 17 janvier 2022 à 23:23