Guinée : la classe politique dit "niet" aux injonctions de Doumbouya…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY- Se dirige-t-on vers un bras de fer entre la junte et les acteurs politiques ? Cette éventualité n'est plus à exclure. La dernière sortie du chef de la transition au cours de laquelle, il a déclaré que -la mise en place du Cnt ne peut être pris en otage par les antagonismes politiques et qu'il demande aux acteurs politiques de se retrouver pour lui apporter des solutions dans un délai très bref- fait des grincements de dents.

Cette déclaration du chef de la junte Mamadi Doumbouya qui sonne comme une « injonction » vis-à-vis de la classe politique ne passent pas du tout. Réunis ce lundi 17 janvier 2022, les dirigeants du Collectif des partis politiques (CPP) ont dit niet, dans un ton qui ne souffre d'aucune ambiguïté. 

Ils ont décidé d’envoyer un écrit au Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) pour lui demander de faire son travail et à finaliser la désignation des membres du CNT.

« Il ne revient pas aux partis politiques après avoir fait des propositions de candidatures de trancher sur la question », selon Dr. Makalé Traoré porte-parole adjointe du CPP.  

Tout semble montrer que la « lune de miel » entre la junte accusée de gestion solitaire de la transition et la classe politique est terminée.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Lundi 17 janvier 2022 à 18:00