Aéroport de Conakry : Des journalistes "chassés" par des barons du CNRD…

Guinée
Une délégation du CNRD venue accueillir la délégation malienne à l'aéroport de Conakry
Une délégation du CNRD venue accueillir la délégation malienne à l'aéroport de Conakry

CONAKRY- Décidemment, certains barons du CNRD (comité national du rassemblement pour le développement) n’ont cure de la liberté de la presse, pourtant considérée comme primordiale pour la réussite de la transition en cours.

Alors que le président de la transition Mamadi Doumbouya a affiché sa volonté de consacrer la liberté de la presse, pendant cette période d’exception, les agissements de certains responsables du CNRD vis-à-vis de la presse tranchent radicalement avec la noble ambition affichée par leur chef.

En marge de l’arrivée de la délégation ministérielle malienne ce lundi 17 janvier 2022 en Guinée, des journalistes de la presse privée ont été sommés de quitter l’aéroport de Conakry, par les autorités du Conseil national du Rassemblement pour la Démocratie (CNRD) présentes sur les lieux. Aucun motif valable n’a été avancé.

Un de nos reporters qui s’est rendu tôt le matin pour couvrir l’arrivée des émissaires du Colonel Assimi Goita, président de la transition malienne a été victime avec ses confrères d’une scène ‘’surréaliste’’ sur le tarmac de l’aérogare national de Conakry.

Les journalistes de la presse privée ont été refoulés loin comme des « mal-propres » des installations de cet aérogare par des membres du CNRD et non des moindres. Bardés de leurs galons et forts de leur statut, ces hauts gradés de l’armée ont empêché nos confrères d’assurer la moindre couverture.

Des agissements qui contrastent avec les récents engagements pris par Mamadi Doumbouya devant la presse. Comme pour dire qu’au-delà des discours, il faut aussi les actes.

Africaguinee.com

Créé le Lundi 17 janvier 2022 à 13:49