Cour d’appel de Conakry : Dernières décisions courageuses de Mme Irène Marie Hadjimalis à la Chambre de contrôle de l’instruction !

Justice
Mme  Irène Marie Hadjimalis
Mme Irène Marie Hadjimalis

Promue Secrétaire Générale du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme le samedi 01 Janvier 2022, Mme Irène  qui était à la tête de  la 1ère Chambre de contrôle de l’instruction de la Cour d’appel de Conakry, a tenu à dire encore le droit  une énième fois avant d’aller occuper ses fonctions.

En effet, si Mme  Thiam Irène a toujours démontré que l’impartialité est une obligation faite aux magistrats de juger en toute neutralité l’affaire qui lui est soumise, aujourd’hui, elle a démontré qu’elle n’a pas peur de dire le droit en toute circonstance.

Parmi ses dernières décisions, la plus éloquente est celle qui infirme les ordonnances de saisie conservatoire et d’interdiction de sortie rendu contre la compagnie SBG par le juge  Mohamed Lamine Diallo ancien juge d’instruction du 5ème cabinet au tribunal de première instance de Kaloum. 

Deux ordonnances qui violaient clairement la loi car elles ont été rendues avant même d’avoir invité les accusés pour  les entendre.

Mme Thiam Irène  a fait ses preuves et a montré l’exemple. Ce n’est pas fortuit que l’ancien  bâtonnier Me Mohamed Traoré dise : « chaque fois qu’elle (Ndl Mme Irène) était saisie d’un dossier, les avocats étaient persuadés, dans leur majorité, que le droit serait dit et qu’elle ne céderait à aucune forme de pression » fin de citation.

Maintenant que cette valeur sûre du monde judiciaire a rectifié quelques maladresses qui mettent la pendule à Zéro, on peut espérer que le droit sera désormais dit en toute impartialité et en toute indépendance sans aucune pression. 

Nous avons hâte de voir les nouvelles prouesses de la très silencieuse Mme  Thiam Irène Marie Hadjimalis.

En attendant, nous lui souhaitons succès au poste.

 

Créé le Mercredi 05 janvier 2022 à 17:05