Mamou : Pourquoi l'UFDG a repris le siège du parti d'Alpha Condé ?

Moyenne Guinée
L'ancien président Alpha Condé fondateur du RPG arc en ciel et Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG
L'ancien président Alpha Condé fondateur du RPG arc en ciel et Cellou Dalein Diallo, leader de l'UFDG

MAMOU- L'affaire fait grand bruit dans la ville carrefour. Le QG (quartier général) de campagne de l'ex ministre des sports, Sanoussy Bantama Sow lors des dernières législatives vient d’être repris par le Bureau fédéral du parti de Cellou Dalein Diallo (UFDG) dans la ville carrefour.

Alors que certains parlent de « provocation », d’autres militants de l’Ufdg de Mamou rechignent. Et pour cause : Les lieux qui viennent repris laissent des souvenirs tristes, selon eux. Mamadou Dian Balde se souvient de violences qu’il avait subies sur les lieux.

“Je suis très énervé de voir cela.  C'est ici que ma moto avait été incendiée. Les agents qui y étaient postés, arrêtaient, dépouillaient, bastonnaient des gens. Ils ont incendié des motos ici. Ils connaissent bien que nous les militants et sympathisants de l'UFDG avons subi toutes ces violences.  Revenir ici pour en faire d'un siège n'est pas honorable pour eux et nous, ça nous rappelle les vieilles blessures”, dénonce ce conducteur de taxi.

Alors que l’affaire suscite des polémiques au sein même de l'UFDG à Mamou, le secrétaire fédéral du parti justifie le bien-fondé de la décision.

“Ce n'est pas pour se venger (du RPG). Néanmoins, c'est dans le programme de l'UFDG d'effacer complètement l'image du RPG arc en ciel à Mamou. C'est dans cette optique que nous avons pris le local comme siège. Il faut aussi savoir que depuis 2007, le parti n'a pas de siège proprement dit à Mamou. On utilisait des salons ou des cours dans des domiciles privés. Et cette fois-ci, nous avons un bâtiment entier et le salon peut servir à toutes les réunions du parti ainsi que des bureaux”, a justifié Mamadou Maadjou Diallo.

Mamadou Oury Diallo, responsable de la communication du bureau fédéral ajoute : “Vous savez qu'on avait notre siège à côté de la prison civile. Mais le propriétaire de l'immeuble l'avait réclamé pour achever les travaux. Et comme les activités du parti avaient repris, il fallait trouver où mobiliser nos militants. C'est dans ça qu'on nous a informés de la libération de cette concession par les responsables du RPG. Et dans la précipitation, on a pris là-bas en attendant parce que le lieu est même restreint pour nous. On a beaucoup de militants et sympathisants. Donc on doit trouver un siège plus grand que là-bas. Ce n'est pas un choix, vous savez que c'est très difficile de trouver une maison à Mamou surtout quand c'est pour en faire de siège d'un parti politique”, fait savoir ce responsable local du parti.

Actuellement, le lieu est en rénovation par le bureau fédéral de l'UFDG. À l'occasion des dernières manifestations politiques, ce lieu avait été attaqué par les jeunes manifestants. La maison et plusieurs motos avaient été incendiées. Le local se situe juste au pont qui sépare le quartier Almamya et Petel dans la commune urbaine de Mamou.

 

Habib Samake

Correspondant régional

D’Africaguinee.com à Mamou

Créé le Mardi 09 novembre 2021 à 15:41

TAGS