Moustapha Barry : A la découverte d’un jeune cadre guinéen engagé pour son pays

Guinée
Moustapha Ditinn Barry
Moustapha Ditinn Barry

CONAKRY-Moustapha Barry est l’un des jeunes cadres soucieux de l’avenir de la Guinée. Alors que le pays vient d’amorcer une phase de transition, cet ingénieur informaticien expose sa vision sur la conduite de processus. Pour ce quadra, la Guinée ne doit pas rater ce rendez-vous censé jeter des bases solides pour son devenir. Pour ce faire, cet intellectuel fruit de l’école guinéenne, pense que le CNT (conseil national de la transition) a un rôle crucial à jouer. C’est pourquoi il plaide pour que la composition de cette institution se fasse avec beaucoup d'intelligence et de rigueur.

Conscient des enjeux liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) dans le monde de demain, ce jeune cadre natif de Dalaba, interpelle les décideurs sur cette question, leur demandant de faire en sorte que cet organe législatif soit composé d’hommes et de femmes ayant une expertise dans ce domaine. Pétri d’expériences dans les NTIC, Moustapha Barry se dit interpeller par le sens du devoir patriotique et veut apporter sa contribution à la construction de l’édifice commun : la Guinée. C’est pourquoi, il annonce son intention de participer au sein du futur Conseil National de la Transition.

Qui est-il ? Quel est son parcours ? Quelle est vision de la Guinée dans le futur ? Quels sont les enjeux des NTIC dans le monde de demain ? Moustapha Barry qui fait aussi de l’assistance conseil dans le domaine politique, social et de l’informatique, s’est confié à Africaguinee.com.

Je suis Moustapha Barry, ingénieur informaticien né un 24 décembre il y a de cela une quarantaine d'années dans la commune urbaine de Dalaba. Je suis originaire de Fougoumba, dans la sous-préfecture de Ditinn.

J'ai fait mes études primaires et secondaires dans cette belle ville touristique et cosmopolite de 1989 à 2001, année à laquelle j'ai décroché mon deuxième baccalauréat. 

Par la suite, j'ai été orienté à l'université Gamal Abdel Nasser de conakry où j'ai fait des études en génie informatique jusqu'en 2006. En novembre de cette même année, j'ai bénéficié d'un emploi en tant qu'administrateur réseau chez Afribone Guinée. 

J'ai depuis bénéficié de plusieurs formations dans le domaine des technologies de l'information et de la communication à travers le monde notamment en France, en Inde, aux Émirats Arabe Unis, en Tunisie et en Chine. Je fais aussi de l'assistance conseil dans le domaine de l'informatique, de la politique et du social depuis plusieurs années. 

Aujourd'hui j'ai quelques préoccupations pour nos compatriotes.

C'est avant tout la défaillance dans l’éducation des enfants au sein même de nos propres familles, de la formation, de la défaillance des élites qui tirent la société vers le bas au lieu de l'amener vers des valeurs essentielles qui sont celles du bon vivre ensemble de l'intérêt collectif.

Ma préoccupation aussi c'est celle du développement économique à travers des infrastructures publiques modernes et durables, de la formation et de l'éducation de la jeunesse, de la santé de nos citoyens, de la Justice, du respect des droits fondamentaux de tous, de l'égalité des chances pour un meilleur épanouissement de la population. 

Je suis aussi préoccupé par la conservation de nos valeurs, de nos traditions, notre identité culturelle, la lutte contre la domination mentale et psychologique dont souffre notre société. Cette domination est aussi occidentale qu'orientale car comme le vous savez tous, dans notre société aujourd'hui, soit par complexe ou par ignorance, notre société reste dominée par soit la culture européenne ou arabe. C'est un facteur qui nous fait perdre nos repères et qui empêche notre société de penser, de réfléchir, de s'émanciper même de s'assumer en vue de se frayer un chemin qui mène vers un développement harmonieux. 

En dehors de tout cela, à défaut de refaire l'historique sociopolitique et économique de notre pays, je voudrais juste rappeler l'importance et les exigences du monde d'aujourd'hui et celui de demain. Un monde dans lequel les techniques de l'information et de la communication représentent un enjeux économique et sécuritaire énorme. 

Dans les décennies à venir, nous vivrons dans un monde de plus en plus connecté. Avec tout ce que cela représente comme avantage mais cela ouvre aussi à des difficultés d'ordre sociales et sécuritaire dont nous devrons faire face au quotidien notamment celle de la cybercriminalité. Nous vivons désormais dans un monde où nos biens seront tous connectés. Et nos données sensibles exposées à des attaques de toutes sortes. C'est pour ça que dans les décisions que nos futurs dirigeants seront amenés à prendre, ils devront impérativement tenir compte de ces réalités.

Dans les semaines ou mois à venir, notre pays sera amené à se doter d'un organe législatif appelé CNT (Conseil National de la Transition), dont le travail sera crucial pour l'avenir de notre pays. Il est donc important que des hommes et des femmes ayant une expertise dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication le composent afin de nous éviter de rester en marge de l'histoire comme cela a été par le passé. 

Il n'est pas donc superflu de rappeler que le choix des personnes qui devront composer cet organe doit se faire avec beaucoup d'intelligence et de rigueur. C'est pour moi une occasion de rappeler l'importance des technologies de l'information et de la communication au sein du CNT.

Par-dessus tout, je suis interpellé par ma conscience et du devoir patriotique en vue d'apporter ma contribution à la construction de notre édifice commun : celle d'une Guinée meilleure. 

Je souhaite donc participer aux débats afin de mettre mon expérience, mes idées à contribution sur les décisions qui seront prises pour l'avenir de notre pays dans l'intérêt de tous les Guinéens d'aujourd'hui et ceux de demain. 

Je voudrais vous annoncer donc mon intention de participer au sein du futur Conseil National de la Transition en espérant pouvoir y exposer mes idées en détails, mes arguments et ma vision pour notre pays.

Cela ne sera possible que grâce à votre soutien.

Aidons-nous à nous aider.

Vive la Guinée

Je vous remercie. 

Barry Moustapha Ditinn

Ingenieur Informaticien

Contact: mustafa@afribone.net.gn

               ditinnh@yahoo.fr

Tel: (00224) 622 123 073

Créé le Lundi 25 octobre 2021 à 11:50