Guinée : Une décision du colonel Doumbouya vivement contestée...

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY-Une décision du colonel Mamadi Doumbouya suscite la réprobation d’une dizaine d’organisations de la société civile guinéenne. Alors qu’il avait promis qu’il n’y aurait pas de recyclage, le président de la transition guinéenne, a fait le contraire en rappelant certains caciques du régime déchu au sein du conseil supérieur de la Défense.

Mardi 12 octobre 2021 le chef de la junte militaire a opéré une véritable purge au sein de la hiérarchie militaire. 42 officiers généraux ont été envoyés à la retraite dont 28 affectés au conseil supérieur de la Défense. Parmi eux, des dignitaires du régime d’Alpha Condé.

Le Généraux Rémy Lamah (ex ministre de la santé), Mathurin Bangoura (ancien gouverneur de la ville de Conakry), Bouréma Condé (ancien ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation), trois personnages clefs du régime renversé ont bénéficié de la confiance du colonel Mamadi Doumbouya.

Cette décision du colonel passe mal chez certaines organisations de la société civile, qui rappelle le dirigeant guinéen au respect de ses engagements lors des concertations nationales tenues à la mi-septembre. Ces organisations de la société civile (une dizaine) attire l’attention du Colonel Mamadi Doumbouya, sur l’importance du respect des engagements qu’il a pris devant les Guinéens lors de son discours du jeudi 23 septembre 2021 au Palais du Peuple à Conakry.

L’OGDH, ABLOGUI, AVIPA, BALAI CITOYEN et leurs cosignataires, précisent que le président de la Transition a clairement exprimé son opposition au recyclage des anciens dignitaires du régime déchu de Monsieur Alpha Condé. Cet engagement fort qui a été salué par l’écrasante majorité du Peuple de Guinée a suscité de l’espoir et mis fin à la crainte d’un retour à la case de départ, ajoutent-elles. Selon ces organisations, le respect de cet engagement est impératif pour entretenir cet espoir de casser un système qui a coûté cher aux guinéens.

« Nous sommes vivement préoccupés par certaines de ces nominations à de hautes fonctions. Car, le non recyclage ne doit pas concerner uniquement les membres du gouvernement et les autres cadres au sein de l’administration publique. Le même principe doit être valable notamment pour des militaires ayant joué un rôle politique et dont les actes ont contribué au changement de la Constitution et à la promotion du 3ème mandat en Guinée.

Lire aussi-Accompagnement de transition Guinéenne : Ce qu’exige l’UE au colonel Doumbouya

Nous invitons le Colonel Mamadi Doumbouya à tirer les leçons des nombreuses fausses promesses faites par l’ancien régime dont les conséquences ont été, entre autres, la banalisation de la parole publique et la perte de confiance des populations en leurs dirigeants. Vu la fragilité du tissu social, nous vous invitons, Monsieur le Président de la Transition, au respect de votre parole de soldat, à la vigilance et la rigueur dans le choix des personnes qui doivent participer à la conduite des affaires publiques pendant cette transition », ont-elles appelé.

A suivre…

 

Africaguinee.com

 

Créé le Lundi 18 octobre 2021 à 13:22