Reprise des manifestations: Cellou et ses alliés vont-ils exécuter leur menace?

Guinée
Des leaders de l'Alliance pour l'alternance démocratique 'ANAD'
Des leaders de l'Alliance pour l'alternance démocratique 'ANAD'

CONAKRY-Les partis politiques réunis au sein de l'Alliance nationale pour l’alternance démocratique (Anad) dirigé par Cellou Dalein Diallo, vont-ils mettre leur menace  à exécution après les examens scolaires ? Pas sûr ! Explications.

Selon nos informations, aucune réunion n'est ecnore programmée pour statuer sur la reprise des manifestations de rue. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le contexte sanitaire actuel semble corser l'équation pour les défenseurs de la reprise des manifestations.

En effet, la Guinée fait face à une troisième vague de la covid-19 avec la menace du nouveau variant Delta, considéré comme le plus dangereux. Face à cette situation, le Chef de l'Etat a prorogé de trois mois l'état d'urgence sanitaire.  

Alors que les examens scolaires ont pris fin ce lundi 2 août 2021, aucune réunion n’est encore programmée au sein de l'Anad pour statuer sur la reprise des manifestations. « Il n’y a pas encore eu de réunion. Nous sommes en train de nous organiser pour tenir la réunion après la période des examens. On n’a pas encore fixé la date », a indiqué Edouard Zoutomou Kpogomou, un des leaders du mouvement.

Le cumul de cas positifs de covid-19 explose chaque jour et le nombre de décès grimpe. Le 30 juillet dernier, la Guinée a enregistré neuf décès journaliers, un chiffre jusque-là jamais atteint, depuis le début de la pandémie il y a un an et demi. Les centres de prise en charge des malades sont saturés actuellement.

Ce lundi, le président de l'ANAD Cellou Dalein Diallo, a lui-même lancé un appel à ses compatriotes leur demandant de respecter scrupuleusement les gestes barrières.

"Face à la prolifération dans notre pays du variant Delta de la Covid-19, le plus contagieux des variants connus, j’exhorte tous mes compatriotes à redoubler de vigilance et à observer scrupuleusement les gestes barrières et le port du masque. Protégeons-nous et protégeons les autres !", a lancé l'opposant.

Interpellées par Africaguinee.com sur cette éventuelle reprise des manifestations, certaines autorités communales ont fait savoir que le sujet n’est pas actualité. “ Chaque chose a son temps, il faut attendre d’avoir la lettre d’information avant de se prononcer”, soutiennent les autorités communales.

Sachant qu'Alpha Condé vient de proroger l’état d’urgence sanitaire de 3 mois, on peut douter de l’autorisation d’une manifestation de surcroît politique pendant cette période. En plus, depuis l’apparition de la Covid en mars 2020, toutes les manifestations politiques ont été interdites.

L’opposition conditionne sa participation aux débats sur le dialogue par, entre autres: “la libération des détenus politiques, l’ouverture des bureaux et du siège de l'Ufdg et la levée de l’interdiction de voyager de Cellou Dalein Diallo et ses collaborateurs ».

 Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le Mardi 03 août 2021 à 16:09