Femme enceinte transportée dans un hamac : Que s'est-il passé ?

Koundara,
Femme enceinte transportée dans un hamac pour des soins
Femme enceinte transportée dans un hamac pour des soins

KOUNDARA-La scène est digne du moyen âge. Et pourtant elle est réelle. Une femme enceinte, d’origine guinéenne, habitante de Koudian dans un petit village appelé Wala, relevant de la sous-préfecture de Guingan, a été transportée dans un hamac à l’aide des deux vélos pour bénéficier des soins dans une ville sénégalaise.

L’image prise par un citoyen de Koudian alors que la dame était en train d’être transportée de la Guinée pour le Sénégal en passant par Lougou, commune urbaine de Dakateli département Salémata, a été partagée des milliers de fois. Elle a suscité l'indignation chez certains.

« Nous avons reçu cette image de la part d’un fils de Koudian qui nous a fait part des réalités que vivent les populations de là-bas. Nous avons trouvé cette situation alarmante, étant donné que ces populations sont des guinéens. C'est la raison pour laquelle nous avons lancé cet appel pour leur venir en aide», explique Ibrahima Diaby, président de l’ONG proximité médicale internationale.

Koudian est une localité enclavée où les habitants n’ont même pas accès à la sous-préfecture de Guingan déplore l’activiste. « Sinon, au lieu de traverser la frontière et aller au Sénégal, ils allaient partir à Guingan mais les moyens les permettaient pas, ils sont plus proches de Kédougou et n’ayant pas aussi des moyens de déplacement performants, ils ont jugé nécessaire de la transporter dans un hamac » soutient notre interlocuteur.

La localité dispose d’un dispensaire mais le personnel fait défaut.  « Il n’y a même pas de médecin car c’est un seul agent technique de la santé qu’ils ont. C’est pour toutes ces raisons qu’on a lancé ce cri de cœur » ajoute M. Diaby.

Un autre citoyen de Guingan, interrogé sur cette réalité, a confié que ce le quotidien de cette localité, qui, soutient-il sont les oubliées de la République.

Interpellé sur cette situation, le sous-préfet de Guingan a nié l’existence d’une telle pratique. Selon lui, avec la distance qui sépare la localité et la ville Kolda, où la dame aurait été évacuée, ne les permet pas.

« Koudian est contigüe avec la préfecture de Salémata région de Kédougou. Donc, ils ne pouvaient pas l’amener à Kolda qui est situé à Tambacounda, située au Sénégal méridionale. Cette information n’est pas fondée. Le poste de santé existe à Koudian s’il elle y avait été évacuée, on l’aurait transporté à Guingan qui est à 18 kilomètres. On a beaucoup d’agents de santé qui travaillent dans le centre de santé. A Koudian, aussi il y a un médecin qui s’occupe du dispensaire il n’y a donc pas une raison qui peut les pousser à l’amener au Sénégal » dément de son côté M. Mamadou Samba Condé, sous-préfet de Guingan.

Nous avons réussi à interroger M. Amadou Kanté, l’unique agent de santé qui s’occupe des patients de la localité de Koudian. Il soutient que c’est bien possible que cette femme soit guinéenne tout comme sénégalaise aussi.

« Je suis au dispensaire mais je n’étais pas informé de l’état de cette patiente parce qu’il y a aussi des cas d’accouchements qui se font au dispensaire. Si je suis informé, je viens au domicile de la personne et on l’envoie au dispensaire mais si je ne suis pas informé je ne serai pas en mesure de l’aider » affirme l’agent de santé tout en précisant qu’il est seul au dispensaire. « Je suis là-bas, je quitte les jeudis pour revenir les lundis » précise Dr Kanté.

Mais selon lui, certaines localités de Koudian sont très proche du Sénégal. « Certains villages sénégalais sont à peu près de cinq à six kilomètres de la Guinée. En plus il y a des gens de Wala qui habitent au Sénégal et d’autres en Guinée. C’est un village qui est divisé en deux parties, d’un côté la Guinée et l’autre le Sénégal. Donc, c’est possible aussi que la femme soit du Sénégal » précise l’agent de santé.

Il indique toutefois c’est que des localités désertées par les populations. « A Koudian où le dispensaire existe, c’est presque vide.  Les gens sont à la frontière, presque même dans le territoire Sénégal. Si vous venez à Koudian, vous pouvez rester une semaine sans voir quelqu’un sauf le jour du marché, les mercredis. C’est un marché nocturne aussi », indique Amadou Kanté tout en souhaitant que l’Etat augmente le nombre des agents de santé dans cette localité.   

  

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664-72-76-28    

Créé le Lundi 26 juillet 2021 à 11:21