Bac 2021 : Des cas de fraude à "ciel ouvert" signalés à Siguiri…

Guinée
Image d'illustration
Image d'illustration

SIGUIRI- C’est à peine on croirait être dans un centre d’examen du baccalauréat. Plusieurs cas de fraude ont été signalés dans des centres du baccalauréat unique à Siguiri, a appris Africaguinee.com.

Selon plusieurs sources, des candidats ont, grâce à la complicité de certains surveillants et de délégués, réussi à introduire des téléphones portables dans les salles d’examens. Des groupes WathsApp auraient même été créés pour faciliter la communication entre des candidats et certains complices qui sont à l’extérieur des centres d’examen. Nous avons pu recueillir le témoignage inédit d'un enseignant, sur la façon dont s'organise la fraude.

« Depuis hier, à chaque fois qu’on lance le sujet, je me connecte et je constate que beaucoup d’élèves candidats qui sont amis avec moi sur Facebook sont aussi en ligne. Cela me donne l’impression que les détecteurs qui ont été donnés aux délégués ne sont pas utilisés. Parfois je m’amuse à taquiner certains candidats en leur demandant de m’envoyer les sujets, ils me l’envoient aussitôt. Il y en a même qui me demandent de les aider sans savoir même je suis contre ce qu’ils sont en train de faire. Ce n’est pas sérieux », a confié à Africaguinee.com une source locale. 

« Même hier j’ai reçu beaucoup d’informations surtout au centre Faramo Bérété où j’ai appris qu’il y a des administrateurs de groupe qui viennent avec des cahiers de réponse, c’est-à-dire des feuilles d’examens qui contiennent déjà des sujets traités. De façon codée ils appellent ça chambre noire. Ils viennent et donnent ça aux enfants. Il y a en a même une dont les copies de biologie n’ont pas été substituées », poursuit notre source qui dit regretter cet état de fait.

Des délégués et d’autres surveillants auraient même reçu de l’argent grâce au concours de certains Directeurs d’écoles privées. 

« L’affaire de téléphones dans les salles, on ne se préoccupe plus de ça dans les centres. Les délégués ont laissé les enfants avec les téléphones. Quelqu’un m’a même dit que les enfants ont cotisé chacun 30 mille pour préparer le terrain. Ce sont des Directeurs des écoles privées et des délégués qui entretiennent la fraude », a révélé une autre source. 

A rappeler qu’à Kankan également des cas de fraude ont été signalés dans des centres d’examen. 

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664-72-76-28

Créé le Vendredi 23 juillet 2021 à 16:50

TAGS